P1020930

Une station de radio mérite bien son nom – qui implique le RAYONNEment électromagnétique du son – si comme France Inter elle vous offre Un été avec Montaigne en prolongeant la RADIeuse saison des rencontres d’une année à l’autre, par la connivence du professeur Antoine Compagnon, des éditeurs Equateurs et du voyageur en personne Michel de Montaigne, dont la voix est aussi expérimentale que monumentale : “Je me tiens à cheval sans démonter, tout coliqueux que je suis, et sans m’y ennuyer, huit et dix heures”. En effet, parmi les monuments peut trouver place n’importe quel objet qui traverse les âges en s’imposant à l’attention, en proposant un fraternel avertissement à l’esprit, en montrant une direction. Serait-ce pour cette raison qu’il paraît nécessaire aujourd’hui de faire à leur tour entrer au Panthéon des femmes remarquables  ?

P1020931

Toujours est-il qu’une stèle funéraire gallo-romaine du Ier siècle de notre ère vient de trouver sa place au Musée Archéologique de Strasbourg : quelle humanité dans ce bras armé de l’Aile indienne, dans cette mémoire exhumée comme pour mieux faire estimer la vie, alors que seul le cheval paraît avoir gardé dans la guerre, dans la terre, une figure complète !

P1020936

A présent, il voisine avec la cathédrale qui, surprise, semble redécouvrir dans la brise son propre socle, un espace net pour son élévation, comme si elle naissait à l’heure même, fraîche et rose parmi les jeux des enfants, en mère affectueuse faisant échec sur le sol sec aux chimères tueuses : de tout monument qui reste important les lignes font signe…

P1020922

Et, le soir à l’instant où part pour l’occident le regard d’Europe, se lève et galope des sources le buisson ardent, guidant vers l’accord les vivants.

P1020941

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *