Regardez s’emboîter sans gêne des systèmes hétérogènes :
quel est donc le dessein suivi par ces dessins ? Découvertes Gallimard.

Georges JEAN : étonnant pédagogue puisqu’il vogue entre l’exacte vulgarisation sur l’écriture et la jubilation des portiques poétiques fougueusement traversés par les écoliers ailés !

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3327541p.texteImage

A Milan vient de naître une Bibliothèque des arbres : a-t-elle les atouts intrinsèques d’un nouveau départ pour la joie et l’art ? Serait-il possible que de fraîches fractales déjouent des attaques frontales et fatales ?

Quotidien L’Alsace, 19 mai 2021 : une Bibliothèque des arbres à Milan.

Des plantes pour grandir, un jardin pour guérir : regardez-les déjà mûrir pour nous unir… Joëlle Haessler a su construire l’harmonie d’une équipe frayant un sentier vers la vie : le Centre Hospitalier d’Erstein devient un CHEmin salutaire et musicien.

Page calendaire de mai dans le CODEX GUTA-SINTRAM : comme l’affirme Madame la Pasteure Joëlle Haessler, “la grâce veut nous garder vivants jusque dans l’éternité”.

Depuis les fractales jusqu’aux intégrales, des fractions aux actions. ouvrons les armoires de “la nuit noire aux folles couleurs” et nos mémoires à d’autres valeurs : par les belles-vues de son kaléido-scope, suivons vers l’horizon les jeunes bonds d’Eur0pe. Racontons, et montons des tempêtes à la fête, puisque “la grâce veut nous garder vivants jusque dans l’éternité”.

Raconte-moi” de Jean-Yves Ragot mis en ligne à la veille
de ce déconfinement – “de la nuit noire aux folles couleurs”.

One Reply to “Vitales fractales.”

  1. “Lire et écrire sont deux points de résistance à l’absolutisme du monde”, rêvait tout haut Bobin. Vital est donc le grand fractal des lettres : les lettres sont les instruments privilégiés de ce “TIQOUN OLAM” ou réparation du monde en hébreu. “Si je n’écris pas, le monde se déchire”, disait déjà la Madame BÂ d’Erik Orsenna. VIVRE pour LA RACONTER, murmurait, comme en écho, l’auteur de “Cent ans de solitude”. Oui, il est vital d’écrire et de raconter, vital de lire, d’escalader le monde à dos de missives et, comme René Char, de “Feuillets d’Hypnos”, de “Lettera amorosa”. “Les oiseaux sont du vent à l’état solide et les livres sont du silence à l’état solide”, ajoute encore l’auteur de “Tous les matins du monde”. Construisons des jardins pour le Livre des Livres. Rejoignons les femmes qui depuis des temps immémoriaux racontent des histoires et courent aver les loups. Parler répare, écrire répare encore mieux et lire met le feu aux poudres dormantes des écritures. Entrons en “bibliothérapie” comme on entrait en religion du temps de Guta et Sintram, plantons des arbres à palabres : oui, “le livre naît de l’arbre et du livre naît l’homme”, chantait jadis Yves Suriel. Que de grands yeux d’Europe plantent des arbres-bibliohèques et que nous parlions encore, puisque Théâme fait trembler leurs feuilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En publiant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded.