http://www.bernard-henri-levy.com/wp-content/uploads/2017/02/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2017-02-08-%C3%A0-15.41.13.png

Quarante jours, quarante ans, 4000 ans au désert… Lorsque Jonas arrive à convertir Ninive, c’est lui qui doit partir pour mieux se repentir. En chemin, la vie et les plantes invitent à leur regard clair : la nuit des temps orientale attend la paix matinale.

Isaïe déjà relayait l’appel au guetteur : “Veilleur, où en est la nuit ?” (Is  21, 11).

En Europe, après tant de guerres fratricides et séculaires, que de vigies discrètes prennent le quart pour que la paix ne reste pas à l’écart, puisque les terres sont solidaires à boire le miel débordant du ciel ! C’est en ce sens que les Mémoires d’Alsace de Técla Jaubert sont en cours de diffusion, témoignage d’une tradition non seulement vivante, mais vivifiante et vigilante. Cet ouvrage met à l’honneur la sereine modestie qui faisait vivre le sacré dans les travaux et les jours de nos localités, comme Schleithal à la fois village, rue et voilier sous le mât de son “clocher altier qui, telle une vigie, domine […] le village-vaisseau amarré à ses pieds”.

Avec l’aimable autorisation de l’auteur du livre et de l’auteur de la photo, Michel Jaubert, cliché Théâme.

Également le 4 mars dernier, dans la même tonalité de responsabilité, le Lied de Schubert Le Pâtre sur le Rocher ouvrit l’inauguration de la salle Pierre Boulez à Berlin :

http://s1.lprs1.fr/images/2017/03/04/6732867_f40ea3cf42becd710801a634abef9868c7524183_1000x625.jpg

Quelque part un BERGER perché sur un ROCHER veille à ce que les “sombres ravines” et les noires forêts s’illuminent : car la paix fait le guet, même quand les enfants crient au fin fond de l’Éthiopie ou que la musique a du mal à semer son souffle auroral.

One Reply to “Veilleur, où donc en est l’approche de la paix ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *