Février-06-Hans-Holbein-le-Jeune-Lastronome-Nicolas-Kratzer-détail-1528
L’Astronome Nicolas Kratzer par Hans Holbein le Jeune, lfv.p .

L’étude est rude…

Astronomie d’Archimède, noviorbis.net.

L’esprit perce des secrets qui soudain semblent plus près.

Peut-être une neuvième planète, tout au bout parmi ces “objets”, poseidonia.forumpro.fr .

Cosmos et mundus nous rappellent que la nature est grande et belle, avec un centre partout qui surabonde sur notre monde malgré la noirceur des trous, mais sans nulle part de circonférence – sinon dans les paumes de l’espérance.

nuit-des-etoiles1-750x400
parcdupetitprince.com

Apprivoiser et reboiser, le Petit Prince le savait, responsable de sa Rose aussi fragile qu’admirable, ainsi que tout bon gardien des arbres musiciens ou, sur Mozart qu’on assassine, le point de vue du jardinier qui toujours plus avant dessine en son invisible métier – avec parfois une plume de pilote qui ne peut être descendu, mais chuchote à l’infini plus qu’un défi : que la vie est bénie.

«Si je suis descendu, je ne regretterai absolument rien. La termitière future m’épouvante. Et je hais leurs vertus de robots. Moi, j’étais fait pour être jardinier.» Tels sont les derniers mots connus du commandant Antoine de Saint-Exupéry, dans une missive retrouvée sur son bureau, le 31 juillet 1944. Ce matin-là, l’aviateur se prépare sur la piste de l’aérodrome de Borgo (Corse) à une mission de reconnaissance au-dessus de la Savoie. Péniblement, il enfile sa combinaison avant de monter à bord de son avion, un Lockheed P 38 Lightning. Bruno D. Cot, publié le

Suivant Saint-Exupéry, Bernanos, au bas de cette montée vers Pâques, cherchons des lueurs dans notre air opaque puisque nous communions au cosmos : il nous faut conquérir notre planète terre. Nulle éclosion d’astre nouveau sur des familles qui meurent tout entières à chaque heure, mais un élan que rien ne vaut : faisons place nette à la paix contre la guerre.

SauvetageZodiacRefugiésNuitGrèce1@Frontex15-650x433
Sauvetage de réfugiés dans la nuit grecque, novembre 2015, bruxelles2.eu .

 

 

 

2 Replies to “Une neuvième planète, ou la nôtre en plus honnête ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *