nolands
http://www.nouvelodeon.com/assets/upload/films/00000596/nolands.jpg

Un chant hors-champ,

un chant sans frontières – si ce n’est l’espace universel avec ses battements fraternels, mais non sans lumière,

sans aucun terroir : pour mieux se revoir…

entretien-avec-ayat-najafi-pour-no-land-s-song,M314304
Film “No Land’s Song” : des instruments triomphent des luttes et du temps, http://images.telerama.fr/medias/2016/03/media_139650/entretien-avec-ayat-najafi-pour-no-land-s-song,M314304.jpg .

C’est intraduisible et presque indicible.

Alors les pleurs chassent la peur :

ceux qui saignent soudain règnent,

ouvrant le champ de la liberté pour qu’on apprenne à se concerter.

no-lands-song-tt-width-604-height-403-crop-0-bgcolor-000000-nozoom_default-1-lazyload-0
Film “No Land’s Song” : préparation amicale et musicale d’une naissance, http://www.lesinrocks.com/wp-content/thumbnails/uploads/2016/03/no-lands-song-tt-width-604-height-403-crop-0-bgcolor-000000-nozoom_default-1-lazyload-0.jpg .

Le rythme et la mélodie dégagent enfin la vie

des cachots de l’absurdité, par la surdité habités.

La réSURRECTION est la force tendre où l’inSURRECTION peut tout nous apprendre :

l’accord du corps,

de l’âme et de l’intelligence, qui donne sa magnificence,

par un chant de nulle part ou de partout, pour que l’humanité se tienne debout…

NO LAND S SONG PHOTO3
Film “No Land’s Song”: concert final, http://static.cotecine.fr/tb/Photos/663×369/crop/NO%20LAND%20S%20SONG%20PHOTO3.JPG .

Dans le miracle de l’harmonie polyglotte, les pensées, les ferveurs, avec joie vont et trottent : les trous noirs sont percés, les espoirs sont bercés, jusqu’à ce que d’autres merveilles hors du martyre les réveillent.

AP3377754_Articolo
Des proches d’une victime de l’attentat de Pâques portent son cercueil à Lahore, capitale du Pakistan :  http://media02.radiovaticana.va/photo/2016/03/28/AP3377754_Articolo.jpg .

Sur l’abandon le plus stupide vient le pardon fort et limpide. Sur l’assassin le plus esclave naît un matin déliant l’entrave. Rien ne peut nous ôter le droit à la beauté : nous le savons, la haine ne coule pas dans nos veines. Un plain-chant de pleins champs nous tend ses larges paumes : construisons le royaume où dans le ciel un arc nous redresse, où s’offre à nous un parc de tendresse.

speak-up-malalas-message-to-girls-at-her-film-premiere-body-image-1443287799
Hier, 29/03/2016, France 5 diffusait cet autre documentaire sur Malala, que son prénom lie au courage comme à l’épreuve, http://www.exquimots.fr/wp-content/uploads/2015/12/speak-up-malalas-message-to-girls-at-her-film-premiere-body-image-1443287799.jpg .

Du no man’s land au No Land’s Song, il n’y a qu’un pas, celui où s’avancent ensemble, vers la rencontre trop longtemps condamnée à l’impossible – cependant promise et, bien mieux, permise par la transparence du sens comme des sons -, la musique et le merci.

2 Replies to “Un chant hors-champ.

    1. Sois remercié, l’ami, pour ce don d’un proverbe venu de plus haut que d’une poétesse en herbe !
      Serais-tu d’accord avec cet essai de traduction :
      Dans les coins où l’on chante, tu peux planter ta tente : les gens méchants n’ont point de chants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *