UNE TRACE DANS LE SOUFFLE, tapisserie de Madi Walter.

« Une trace dans le souffle » : tapisserie offerte au Diaconat, dont le cœur bat tout bas, qui frémit esseulée près de l’infirmerie… C’est aujourd’hui l’Annonciation qui dénoue la distanciation : l’irruption du ciel sur la pauvre terre, du silence qui fait taire les guerres.

Capture d’écran sur la bande annonce de LA STRADA restaurée.

Une trompette de vie peut souffler sur la misère, et les statues synthétiques prier sur l’étagère : écoutons le pape François confier – d’après ces extraits de l’oraison fraternelle qui mue les armes en une harmonie fidèle – les peuples belligérants, estropiés, aux mains de Marie qui jamais ne trie.

Reproduction courante de NOTRE-DAME DE FATIMA.

Nous avons perdu le chemin de la paix. Nous avons oublié la leçon des tragédies du siècle passé, le sacrifice de millions de morts des guerres mondiales. Nous avons enfreint les engagements pris en tant que Communauté des Nations et nous sommes en train de trahir les rêves de paix des peuples, et les espérances des jeunes. Nous sommes tombés malades d’avidité, nous nous sommes enfermés dans des intérêts nationalistes, nous nous sommes laissé dessécher par l’indifférence et paralyser par l’égoïsme. Nous avons préféré ignorer Dieu, vivre avec nos faussetés, nourrir l’agressivité, supprimer des vies et accumuler des armes, en oubliant que nous sommes les gardiens de notre prochain et de la maison commune. Nous avons mutilé par la guerre le jardin de la Terre, nous avons blessé par le péché le cœur de notre Père qui nous veut frères et sœurs. Nous sommes devenus indifférents à tous et à tout, sauf à nous-mêmes. Et avec honte nous disons : pardonne-nous, Seigneur !

Exposition de Tristan Vuano au cinéma Le Florival : massif du Tanet.

Tu sais comment défaire les nœuds de notre cœur et de notre temps. Nous mettons notre confiance en toi. Nous sommes certains que tu ne méprises pas nos supplications et que tu viens à notre aide, en particulier au moment de l’épreuve.

C’est ce que tu as fait à Cana de Galilée, quand tu as hâté l’heure de l’intervention de Jésus et as introduit son premier signe dans le monde. Quand la fête était devenue triste, tu lui as dit : « Ils n’ont pas de vin » (Jn 2, 3). Répète-le encore à Dieu, ô Mère, car aujourd’hui nous avons épuisé le vin de l’espérance, la joie s’est dissipée, la fraternité s’est édulcorée. Nous avons perdu l’humanité, nous avons gâché la paix.

Pêcher de vigne au-dessus de Guebwiller.

Qu’à travers toi la Miséricorde divine se déverse sur la terre et que la douce palpitation de la paix recommence à rythmer nos journées. Femme du « oui », sur qui l’Esprit Saint est descendu, ramène parmi nous l’harmonie de Dieu.

Autre capture d’écran de LA STRADA : puisse la « terre du Ciel » qu’est MARIe veiller entre autres sur sa ville de MARIoupol, martyre de la liberté sacrée, irréductible, de l’inviolable droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Désaltère l’aridité de nos cœurs, toi qui es « source vive d’espérance ». Tu as tissé l’humanité de Jésus, fais de nous des artisans de communion. Tu as marché sur nos routes, guide-nous sur les chemins de la paix. Amen. 

Cinéma Le Florival : l’Union Européenne en panneaux – pour sceller l’accord dans quels anneaux ?

2 Réponses de “« Terre du Ciel ».

  1. Nouveau commentaire transmis par Anne :
    « Jour d’annonciation, merci à Théâme d’être annonceur de l’annoncée. De laisser sa trace, de faire sentir un souffle. Souffle au coeur de la guerre. Souffle dans la trompette de LA STRADA. En route vers Stella Maris. Vers Marie du OUI. Marie du FIAT Marie de FATIm : ce quatuor de lettres est comme le tétragramme de Marie, sa trace et son souffle. Et la parole de l’ange FAIT ce qu’elle dit : comble de grâces Marie. Que sur ce chemin, sur cette route des hommes, tout soit signe : un cœur de sapins et de neige au Tanet (n’est-ce pas le cœur immaculé ?), au milieu des vignes – comme la réplique du figuier stérile – le pêcher en fleurs, le comblé de sève. Fragile parole de notre pape François, fragile face à la fragile représentation de notre DAME DE FATIMA fragile comme une joue d’enfant ou la joue de sa poupée. Oui, Francesco, nous aimons ce NOUS de ton humilité devenue nôtre. Il sonne juste. NOUS AVONS perdu, oublié, enfreint. NOUS SOMMES tombés, enfermés, indifférents. Tel est notre péché, le péché des hommes, notre non à Dieu qui vient au milieu de nos routes, et pas ailleurs, que seule Marie femme du OUI peut convertir en acquiescement. Miracle des petits enfants, des trois petits pâtres de Fatima, miracle que même une Plastic Marie puisse nous conduire à la grâce et à l’harmonie du monde. Merci, Théâme, de saluer la saluée. »
    Merci, Anne, de m’avoir la première annoncé cette bouleversante Consécration pour le jour de l’Annonciation 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En publiant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité

Anti-spam

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here