SAMSUNG CAMERA PICTURES
Fond d’écran : Taïwan ? Cliché Théâme.

En tête de ce 560e billet de Théâme, étrange expression que ce “temps matériel” qui se multiplie, surtout par tournure négative, dans les conversations autour de nous, comme si le temps avait une épaisseur saisissable, utilisable, comme s’il durait avec une dureté palpable alors qu’il effrite objets, souvenirs, présences, sous son pas de néant. Or parfois des traces montrent que l’espace infini nous unit, au-delà des techniques et de toute panique, au-delà même de certain soleil dit d’Austerlitz qui, semble-t-il,toujours vit… Mais les battants de la mémoire ne sont pas ceux d’une humble armoire…

p1040360
Cathédrale de Strasbourg : Avent 2016, cliché Théâme.

Coiffée autrefois d’un bonnet phrygien, une vieille cathédrale peut bien hisser une étoile, voire traverser l’Océan indien pour diffuser sur Formose une joie toujours éclose.

2412-04c
http://www.taipeisoir.net/wp-content/uploads/2015/12/2412-04C.jpg

La terre sait germer alors du plus profond des collines claires qui frémissent le long des plaines, des peines : vivons au bord de l’éternité qui nous apprend à ressusciter. À la charnière des grandes invasions et des prières délivrant la vision, “le renouveau produisit ses premières fleurs.” (François Heim, L’Aube sur la colline, Jérôme Do. Bentzinger Éditeur, 2016.)

004482642
https://ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.ssl.cf1.rackcdn.com/attachments/large/6/4/2/004482642.jpg

Ainsi l’espace danse avec le temps si dense qu’il est nœud lumineux : pour que la grâce jamais ne passe, mais que l’esprit humain joue de toutes ses mains jusqu’à ce que vibre, par le sel tuant le gel, la vérité libre, jusqu’à ce que l’horizon s’ouvre sur les guérisons, jusqu’à ce que le soleil en silence accorde obscurément cœur et cadence. Alors nous trouvons non plus “le temps matériel” de répondre à ceux ou celles qui nous appellent, mais le trésor secret et cependant pluriel qui change la distance en onde spirituelle.

a8804df70e_93308_solar-impulse-2-decollage-abu-dhabi-2015-03-09jpg
L’avion solaire Solar Impulsehttp://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/buildsv6/images/mediumoriginal/a/8/8/a8804df70e_93308_solar-impulse-2-decollage-abu-dhabi-2015-03-09jpg.jpg

 

 

 

 

2 Replies to ““Temps matériel”, espace spirituel.

  1. 560 “Théâme” ? Incroyable !
    J’aime ton : “jusqu’à ce que le soleil en silence accorde obscurément coeur et cadence”. Encore que j’aie envie de changer “obscurément” en “patiemment”.
    J’aime aussi : “trésor secret et cependant pluriel”.
    La photo initiale ? Je crois reconnaître un joli chemin de bois tracé au Schlittkopf (j’espère ne pas faire d’erreur) à plus de 1.000 m d’altitude…

    1. Merci, Chantal, pour tes commentaires enrichissants.
      Oui, le soleil brille souvent “obscurément” au chevet d’une malade, qui protège, rayonne et parfois goûte son “trésor secret”. François Heim, l’auteur de “L’Aube sur la colline” – reconnaissables sur la photo de couverture, ses vallons agrestes auréolent doucement Oberhausbergen – est le mari de notre amie Anne-Marie et grand latiniste.
      J’ai découvert grâce à toi le “Schlittkopf” de Forêt-Noire. Mais il semble s’agir ici de sommets plus lointains et plus hauts : la Montagne de Jade sur l’île de Taïwan comme on peut la retrouver par le lien http://images.google.fr/imgres?imgurl=https://thumbs.dreamstime.com/z/escalier-aux-montagnes-de-jade-taiwan-25570115.jpg&imgrefurl=https://fr.dreamstime.com/photo-libre-de-droits-escalier-aux-montagnes-de-jade-taiwan-image25570115&h=957&w=1300&tbnid=3C3gYK6Vi3UYrM:&vet=1&tbnh=100&tbnw=136&docid=Fo57Sq3ypwhmPM&usg=__btY9s-h5lVkP8jVy7Wm-e4efAJY=&sa=X&ved=0ahUKEwiy-8LqoNzQAhXIORoKHQ1bAAoQ9QEIHTAA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *