Artémis et les fleurs : vase athénien à figures rouges reproduit
dans L’Art grec de John Boardman, Librairie Larousse, 1965.

Artémis-Diane se laisse fourvoyer par de tendres lianes : parfums déployés.

La Chouette d’Athéna orne Les Lettres grecques, succédant enfin aux Lettres latines.

Mais d’Athéna-Minerve la chouette parfois, dans le ciel comme une alouette, veille sans cri sur notre esprit.

Illustration gravée dans la première de couverture des Lettres latines : disciple et maître.

Les Lettres grecques ont laissé place aux Latines. Or, tandis qu’elles allaient de pair, à l’Orient soudain le verbe devint clair : la vérité germa dans l’eau cristalline. De même que, par la main du Semeur, est sauvé le grain qui se noie et meurt, à la longue le jet des PARabOLEs s’usa pour faire naître la PAROLE.

Jésus en barque sur la mer de Galilée : La Bible en 365 histoires,
illustrées par John Haysom, Editions Excelsis, 1985.

“Jésus sortit de chez lui vers la mer… s’embarqua… et toute la foule sur le rivage restait debout. Et lui de leur parler d’abondance à travers des paraboles : Voici qu’est sorti le semeur… Le grain tomba…” (début du chapitre 13 dans la Bonne Nouvelle selon Matthieu : traduction littérale et sélective de l’évangile grec proposée par Théâme.)

Première de couverture de Spätlese (ou Vendanges tardives) publié par Birgitta Sigfridson,
Verlag Blaues Schloss, Marburg, 2020.

Alors nos récoltes et “vendanges tardives” peuvent le cueillir au vol, au fil de la rive, dans un “réjouissement” sans évanouissement :

VORFREUDE

Aus meinen Büchern

hole ich hervor

alte griechische Wörter

Langsam fließen sie über meine Lippen

Ach, Freude der Antizipation !

Meine Begleiterin !

AVANT-JOIE ou RéJOUISSEMENT

De mes livres

je tire vers moi

de vieux mots grecs

Lentement ils coulent sur mes lèvres

Ô joie anticipatrice !

Mon accompagnatrice !

(Traduction d’un poème allemand de Birgitta Sigfridson proposée par Théâme.)

Illustration du recueil : stèle d’Hégéso, fille de Périclès.

Ainsi les arômes ouvrent un royaume tissé d’horizons et de guérisons : dans les salles obscures circulent des eaux pures mettant au jour même l’amour. Car la source antique, comme un titre de Simone Weil demeurant près de nous en éveil, devient véridique lorsqu’elle rend nos cœurs toujours plus créateurs.

Capture d’écran : bande annonce du film LES PARFUMS en partie tourné en Alsace.

2 Replies to “Sources grecques.

  1. Elle circule comme un parfum qui emplit toute la maison de l’âme, cette joie anticipatrice VORFREUDE dont la langue allemande saisit si bien le frémissement avant-coureur. Oui, les Belles Lettres sont vraiment belles comme des déesses : Théâme nous en présente deux avec leurs deux noms appariant sur une figure unique la source grecque et la source latine, rappelant cette double variation du nom latin et du nom grec. Artémis est aussi Diane, Minerve est aussi Athéna, et c’est chaque fois une variante de leur parfum de femme, clair de chasse de Diane et lune d’Artémis, long cou de Minerve et celui plus ramassé de la chouette d’Athéna. Chaque image projette sa PARABOLE, tant qu’à tour de rôle l’une ou l’autre passe devant. Quant à la parabole des évangiles, elle semble participer de la BAListique de la PAROLE ainsi lancée au devant de ceux qui écoutent, debout sur la rive. Et voici encore, après Artémis au triskel floral entre deux doigts tenu (telle une partition de Debussy associant un rythme à deux temps avec un autre à trois temps) – voici l’extrême grâce d’Hégéso : elle debout, comme ceux du bord du lac de Tibériade, devant quelque divinité non nommée et assise, comme si de l’une à l’autre femme s’échangeaient les parfums. Pur “réjouissement” de ces images, de ces senteurs et de ces rythmes.

    1. Merci à notre lectrice Anne prélevant sur ses heures matinales si occupées des instants de généreux dialogue silencieux. Mon amie de plume et de poésie passée avec grâce du suédois à l’allemand, Birgitta Sigfridson, autorise – à travers son commentaire de cette fameuse stèle funéraire découverte au Céramique athénien – une interprétation : Hégéso, la fille de Périclès, outre-tombe ouvre un coffret de mystérieuse et fraternelle senteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *