Musée historique dans l’Hôtel de ville de Mulhouse : la marqueterie
de ce secrétaire ancien arbore en rouge le blason de la cité.

En bois, en pierre, la roue avec les menaces joue : Mulhouse fait tourner ses moulins pour détourner les dangers malins. Pendant que les ans, que les gens, dorment, se renouvellent sans fin les formes… Trouvé non loin de là, voici l’humble taureau qui résume l’antique et durable cadeau : car la Phénicie a lancé l’aventure de l’écriture qui passe, trace et dure comme un vaisseau de vie sur l’eau.

Musée historique de Mulhouse : porte-stylet gallo-romain provenant de Sierentz.

Europe serait-elle ainsi donc remplacée par une pointe qui ne peut être effacée de notre civilisation ni de ses multiplications ? Toujours est-il que, près de la frontière, des parois sécrètent une lumière

Sous les remparts de Neuf-Brisach.

qui change la guerre en paix, la chaleur en souffles frais,

Devant une harpe de couleurs dans la citadelle de Vauban à Neuf-Brisach

les fossés en rivières, en amitié première.

Entre les remparts de Neuf-Brisach.

Quel est ce bateau, rouillé, pourtant beau ? Quelle noble proue pauvrement s’échoue ?

Europe à la proue ?

Quelle poupe obstinée veut s’avancer comme dans un terrain dur et glacé ?

A la poupe, le divin Taureau ?

Europe nous semble déchiquetée, mais elle déploie la scène aimantée au-devant des accords pour qu’ils reprennent corps.

Scène paradoxale toujours en attente de musique, création de Helmut Lutz.

Montons donc dans le petit train fraternel semant le bon grain : entrons aux galeries des remparts étoilés. Les vestiges sourient quand l’air est libéré.

Près du Musée Vauban, le MAUSA fait une place d’honneur à Vauban grâce à C 215.

Le grand stratège accueille à la croisée des routes souterraines : suivons ses plans, quoi qu’il en coûte. Sachons éteindre les foyers de la haine, et la renvoyer!

MAUSA : fresque déposée en 1945 par des scouts.

Quelle est la source silencieuse dont, par-delà l’oubli, l’inspiration jaillit avec sa force mystérieuse ? Tout à coup, le Street Art devient natal, surgissant de son support pariétal avec une dynamique joyeuse.

Crâne enfantin : pour les idées, point de départ et/ou d’arrivée.

Perçant les murs vers le ciel pur,

Laissons les idées parler et se dérouler avec Denis Meyers.

les voûtes écoutent. Et l’enfant creuse, fend, du fond jusqu’au faîte, à perdre la tête.

Enfilade de salles au MAUSA : création de Seth.

Il s’échappe soudain, d’un bond franchit le Rhin.

Un jeune passe-muraille : autre création de Seth ?

Là-haut, il rencontre simplement la princesse aux Grands-Yeux audacieux, naviguant entre bête et ciel avec adresse.

Breisach : “Eur-Ope aspire aux étoiles” par Helmut Lutz.

Le plus limpide des remparts se trouve sans doute dans l’art comme dans la pensée : une sainte patronne de l’Europe, Edith Stein, avec Amour rayonne dans certains calendriers, nous invitant à prier pour les ponts et pour la jeunesse, pour que l’espérance renaisse.

Mulhouse : Maison de l’Enfance et pont de la Fonderie vus des Archives municipales.

One Reply to “Rempart de l’art.”

  1. Merci, Théâme, de nous emmener sur ces rampes de l’art qui seules font rempart à l’acédie contemporaine. Oui, tout peut être sujet de métamorphose, le volet de la guerre fait un angle fusant avec le volet de la paix. Les lourdes pierres de la forteresse sont précédées des aériennes lignes colorées d’un envol. Europe ne cesse non plus de s’échapper sur son taureau ailé, tandis que tournent toutes les roues de tous les moulins de Mulhouse et de son coeur. Un vaisseau cherche encore les eaux d’une partance sonore qui sauve Europe d’inanité. Et il reste, rouge, une maison d’enfance. De petits passe-murailles, aux pyjamas rayés et aux dos ronds, ouvrent dans les murs les plus opaques des passages insoupçonnés. Alors la poésie, cette soupçonnée, partout s’insinue. J’entends chanter l’oiseau européen de Char :”A nos mains un désir d’outre-destin, quelle crainte à nos lèvres demain??? “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *