P1030971
L’échelle apparue en songe à Jacob (Gn 28, 11-19) orne une Bible catholique allemande du XVIIIe siècle, cliché Théâme.

Théâme a résolu ses points de maintenance : elle écoute à présent retentir, sous le souffle magique et large des vacances, des appels à servir, à guérir… Un songe qui ronge ? Ou bien une échelle de valeurs, par-dessus l’espace et le temps qui passe, pour surmonter les malheurs ? Des filles scintillent du désert à la mer : sans peur, leur vue de longue portée est mutuellement réconfortée. Zénobie de Palmyre perce la mort…

zenobia
Zénobie de Palmyre, IIIe siècle après Jésus-Christ, http://www.euratlas.net/photos/time/3rd_century/zenobia.jpg

Avec les mains levées pour prier et confier, dans la roche lovées, une Orante qui ne dort pas du sarcophage sort.

Arles-Musée-Sarcophage_de_l'Orante.
Le sarcophage de l’Orante en Arles, IVe siècle après Jésus-Christ, Par RvaletteTravail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=39816846

Car des femmes de pierre, comme Pierre et Paul vers un humble envol unies mieux que le lierre, d’ouest en est tendant l’oreille sur les deux bords d’une ère, sur l’aire du sud au nord, d’un seul cœur veillent.

Chapitre-44-les-bijoux-de-la-Dame-de-Elche
La dame d’Elche (Espagne, province d’Alicante), env. IVe s. avant J.-C., http://monipag.com/alexandre-dallier/wp-content/uploads/sites/635/Chapitre-44-les-bijoux-de-la-Dame-de-Elche.jpg

Oui, « les paroles de l’Occident ont besoin des paroles de l’Orient pour que la Parole de Dieu manifeste toujours mieux ses insondables richesses », affirmait récemment, après Jean-Paul II et devant la ROACO (Réunion des Œuvres d’Aide aux Églises Orientales), le pape François. Précisément, un professeur franco-iranien avec profondeur et fougue retisse leurs liens : du “Désir vertical” à “L’amour qui ouvre les yeux”.

la-soif-de-l-essentiel-de-fanny-moghaddassi-1065272497_L
http://pmcdn.priceminister.com/photo/la-soif-de-l-essentiel-de-fanny-moghaddassi-1065272497_L.jpg

Soleil levant” de la Saint-Jean, pour nous pousser dans l’aventure “vers le bleu” qui nous meut, tu nous azures, tu nous assures : le “sens de l’essentiel” par l’échelle la plus belle, sur le circonstanciel de nos pauvres querelles, de Manegold à Meyerhold lance ses passerelles.

a-SOLAR-IMPULSE-640x468
Atterrissage de l’avion solaire près de Séville le 23/06/2016, http://i.huffpost.com/gen/4446504/images/a-SOLAR-IMPULSE-640×468.jpg

Un doigt de proportion pour que l’échelle reste actuelle, un zeste de passion : du Levant au Couchant comme du Nord au Sud, Europe et l’Évangile – en paraphrasant Georges Bernanossont tellement plus jeunes que nous !

60577669
Enlèvement d’Europe dans une mosaïque d’Arles, IIe-IIIe siècle de notre ère, http://p5.storage.canalblog.com/56/80/815880/60577669.jpg
 “Il faut s’habituer à vivre comme un arbre” : la comparaison de Prosper Mérimée, citée par Annie Ernaux à la fin de Mémoire de fille, porte-t-elle sur l’habitude ou sur la vie ? Ou bien faut-il aux deux l’élancement de l’arbre pour fondre par leurs fruits le poids glacial du marbre ? Mais parfois, dans le bois, une fenêtre en nous veut naître.
P1030297
Couronnement de la Petite Vierge au grand coeur, retable du XVe siècle en tilleul, Lautenbach en Bade, cliché Théâme.
Ainsi les tilleuls ne restent pas seuls, multipliant les soins à leurs filleuls par-dessus la noirceur de l’histoire : “On ne peut étouffer la mémoire”, dit encore le pape, à propos et en direction des Arméniens notamment.
P1030312
Un nouveau pont sur le Rhin entre Kehl et Strasbourg, cliché Théâme.
On ne peut non plus laisser l’avenir dans le creux de la vague ou des soupirs. L’orage même jette des ponts comme autant de poèmes qui tournent sur leurs gonds.
P1030319
Arc-en-ciel au seuil de l’été, cliché Théâme.
Et, tandis que l’échelle fraternelle étincelle, se dresse le ciel comme un firmament pour refonder ensemble… fermement. Suivons les voix enfantines de l’unisson, la descente cristalline des échelons vers la montée libre de l’amour qui vibre. Retournons en Elche : il faut quitter l’antiquité pour mieux habiter à l’actuelle échelle du mystère, au battement de ses ailes claires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *