num18-14
Paul Dubois, 1899 : à Nancy, “Le Souvenir” ou “La Lorraine pleurant sur l’épaule de l’Alsace”, lorrainemag.com .

Alors qu’un vent de réformes soulève la France, qu’il peut lui relever la tête afin qu’elle regarde, ou plutôt qu’elle travaille, à l’échelle européenne, à l’humble mise en œuvre des valeurs universelles qui nous sont confiées, paradoxalement l’Alsace paraît se recroqueviller entre Vosges et Rhin en se rabattant sans fierté sur le Conseil unique, projet novateur et porteur qu’elle a maladroitement laissé lui échapper l’an dernier.

InaEdu05127
Robert Schuman, fresques.ina.fr .

Mais, comme Théâme l’a déjà rappelé, comme bien des conversations le confirment par exemple dans les vénérables et pourtant nouveaux locaux d’Alsace Media rue du Parchemin à Strasbourg, une région n’existe que par la dynamique inscrite dans son terroir et dans son histoire, que par l’orientation fédératrice des énergies vers un avenir à construire, appuyée sur la mutualisation des forces complémentaires, donc autant sur les amères leçons des guerres passées que sur les chances du présent : bref, sur les forces vives qui ne demandent qu’à s’orchestrer, dans la proximité naturelle et culturelle. Certes, une vaste région Champagne-Ardenne-Alsace-Lorraine semblerait à beaucoup, et à juste titre, ne représenter qu’un grand écart contre-productif pour chacun des trois conseils régionaux. Mais la Lorraine et l’Alsace ont bien plus en commun que le massif vosgien et une histoire parfois tragique. De même que les Vosges sont devenues un trait d’union entre Lorraine et Alsace par les infrastructures et les communications, par les organismes et les réalisations, ainsi chacune a mis sur pied avec ses partenaires transfrontaliers des Eurodistricts capables de changer enfin l’ancienne limite entre nations en un souple tissu conjonctif européen.

Les deux régions fédérées d’Alsace et de Lorraine, leurs Eurodistricts et la future Eurométropole de Strasbourg peuvent et doivent contribuer ensemble à consolider encore les réseaux relationnels qui sous-tendent nos activités quotidiennes ainsi que nos réflexions européennes, certes dans la conscience de nos origines, mais autant que l’esprit et le cœur imaginent : n’a-t-il pas fallu “l’Alsacien-Lorrain” Léon IX pour réformer l’Eglise dès le Moyen Âge et Robert Schuman, l’homme de toutes les marches, pour dépasser les clivages, pour former des équipages ? La petite Europe s’échappe ainsi du cadre étroit de la mythologie pour repérer des étoiles, pour nous arracher le voile de la peur, pour nous orienter vers la venue inconnue, vers l’astre déchirant les ombres et les nues.

affiche30x40-Etoile2014-bboulala-affiche-vierge
Affiche du 20e anniversaire des Mystères de Noël en la cathédrale de Strasbourg : 2014, “le Mystère de l’Etoile”, mystere-de-noel.fr .

Il faut lâcher du lest dans son sillage, sous son visage, pour lancer le Grand Est formé depuis longtemps, entre leurs monts et plaines tournés vers le matin, par Alsace et Lorraine. Dans quelques semaines, grâce à de jeunes talents dirigés avec allant, mobilisant généreusement leur inventivité comme leur spontanéité, le vingtième anniversaire des mystères de Noël et le millénaire des fondations recréeront dans la cathédrale de Strasbourg précisément le Mystère de l’Etoile qui brûla ses planches… dès le XIIe siècle en latin chanté ! Laissons donc l’Etoile déployer son mystère dans sa lumière claire autant que salutaire. Pour tenter d’en donner l’avant-goût, voici des extraits de la transcription proposée par Théâme pour cet Officium Stellae, dont certaines paroles, issues directement de l’Evangile selon Matthieu, sont rendues en caractères gras.

7. Les mages : ” Voici que l’étoile

Que l’Orient préfigura

De nouveau précédera

Nos pas, lueur sans voile” […]

8. Les sages-femmes : “Qui sont ces gens, qu’une étoile conduit ?” […]

9. L’ange : “A présent, tout est accompli.

La voix prophétique l’a dit :

Suivez, coûte que coûte,

Une tout autre route.” […] M. H.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *