Chantier mulhousien sur la place des Victoires.

Voyez trembler sur sa base la voile tissée de gaze…

Mulhouse : un lever de plusieurs clartés..

et suivez le Pôle Sécurité qui sert dans l’air, en expert, la cité : par une énergie infinie, la vie et l’âme sont unies.

Première de couverture d’un ouvrage
de Denis Marquet : © Franckreporter / iStock.

“Qu’est-ce que créer ?” dit Denis Marquet. Séraphine de Senlis répondrait, puisant l’or adorable dans la boue : en silence en nous la lumière joue.

Capture d’écran de la bande-annonce du film Séraphine.

Alors l’œil boit et le cœur voit l’inaltérable, l’inaliénable, le sacré trésor qui donne l’essor à tous les frères dans la misère : “créer”, c’est un simPLE geste de Séraphin – donc d’un sextuPLE vol d’ange flamboyant de joie, de louange – qui libère l’âme pour la beauté sans fin. Un docteur de l’Eglise a donc bien fait de dire : “Il n’est qu’une mesure à l’amour…” Augustin, fils de Monique, ou bien n’importe quel apôtre peut ainsi poursuivre… “Sa mesure est tout autre : il est parti pour l’infini”.

Yolande Moreau incarne dans le film de Martin Provost
Séraphine de Senlis, plus forte que la guerre et que la folie.

One Reply to “Que la terre se raffine d’une alchimie SÉRAPHINE !”

  1. Avec émotion et joie, saluons Séraphine coeur simple s’il en fut, coeur brûlé d’amour et la passion de peindre. Elle fut bien nommée du nom de cette divine créature à six ailes, elle l’incomparable, qui fit de ses fleurs des papillons. Chaque pétale semblait une aile. Quand un homme dort, raconte Alix de Saint-André dans ses “Archives des anges”, le corps parle à l’esprit, l’esprit à l’âme, l’âme à l’ange, l’ange au chérubin et le chérubin à celui qui a des ailes – le séraphin – et le séraphin le relate à Celui dont les mots ont créé l’univers. Or les mots de Théâme en ce billet vont directement au Séraphin, comme les bouquets de Séraphine directement au Paradis. Auparavant des élévateurs de chantier, des échafaudages tentent cette levée de la terre vers le domaine des ailés, des murs de la ville au domaine céleste de l’amour infini. Merci à ce cantique des montées qui nous raffine, nous affine et qui donne des ailes à notre jour : lire et regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En publiant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded.