com-DSCF2266-OK
Billet de ce 6 juillet : rencontre inopinée d’UNIR L’EUROPE avec trois pèlerins de saint Jacques et de la politique, les anciens élus haut-rhinois Jean-Claude Niederschlag, Michel Habib et Jean-Pierre Baeumler, photo de Jacques Schmitt, http://eurojournalist.eu/5e-itineraire-europeen-etape-10-santiago-de-compostela/

Le site de l’association “Sauvons l’Europe” vient de poster un article intitulé : “Europe, stop or go ?”

À cette pressante question posée en anglais, Jacques Schmitt – parti en pèlerin le… 18 juin dernier de Strasbourg pour “Unir l’Europe” (association qu’il préside et vocation à laquelle il répond), en commençant par poser de nouveau sa table de dialogue notamment à Barcelone, Lisbonne, Saint-Jacques-de-Compostelle, Bordeaux, Brest, au Mont-Saint-Michel, à Reims, avant de rejoindre Strasbourg le 17 juillet – semble offrir  au cours de son 5e itinéraire européen un éclairage fraternel et dynamique : Eurojournalist(e) diffuse sur tout un mois ses billets, portés par de Larges-Vues dignes du nom d’EurOpe, par les grandes enjambées qu’implique la jeunesse d’Europe et par des rencontres fructueuses contribuant à la refonder en conscience comme en solidarité… Ne soyons jamais des arrivistes ni non plus des arrivés tout tristes : poursuivons plus loin notre but de soins attentifs, solidaires, “ultreïa” sur mer et sur terre !

OK-CIMG7892
UNIR L’EUROPE à Séville, photo Jacques Schmitt, http://eurojournalist.eu/5e-itineraire-europeen-etape-6-seville/

Les propositions des citoyens et citoyennes de Séville, mais aussi de la part des touristes, sont nombreuses. Discussions avec des professeurs  de l’Université de Séville toute proche, professeur de philologie française, de droit… un avocat cherche des contacts pour des dossiers intéressant la Cour européenne des Droits de l’Homme – l’Europe est bien vivante ce jour-ci.

Même si des journées pareilles sont fatigantes – Séville est en ébullition européenne et une vague de chaleur – plus de 40°. Mais chaque instant de discussion sur l’idée européenne vaut le détour et – le 5e Itinéraire Européen continue ! EUROPEO ITINERANDO !

écrivait Jacques Schmitt avant-hier, dans l’élan de ce cinquième grand itinéraire citoyen européen axé sur le thème “UNIS DANS LA DIVERSITÉ – identités et cultures régionales”.

Remontons encore le temps ensemble, sur des pistes où parfois le cœur tremble. De fait, Europe ne peut s’arrêter. Incarnant la première écriture occidentale, elle veut nous porter dans la lumière de l’aventure : de Phénicie en Crète, ses pas ont semé rencontres, mots et mâts. Que le cri d’Ultreïa gagne bien au-delà de l’Espagne !

Disque_de_Phaistos1
Les deux faces du Disque de Phaistos (Crète, IIe millénaire avant Jésus-Christ), http://www.inmysteriam.fr/images/Disque_de_Phaistos1.jpg

 

4 Replies to “Quand tout autour de Compostelle Europe et Jacques nous appellent…

  1. Puisse l’association:”Sauvons l’Europe” contribuer à faire de l’EUROPE
    une réalité dans tous les domaines (alors que de nbreux citoyens européens vivent en dessous du seuil de pauvreté…)
    et non une vague élucubration de technocrates grassement rémunérés au “Conseil l’EUROPE “qui se comportent comme des oligarques /Apparatchiks uniquement soucieux de leurs finances personnelles
    – sans aucun ESPRIT communautaire : au contraire, formons une EUROPE fédérale, certes économique, mais aussi spirituelle ; ensemble nourrissons les aspirations légitimes de chaque citoyen européen, fier de racines assumées au sein d’une Entité FORTE de ses diversités, reconnues comme autant de richesses pour un idéal de vivre ENSEMBLE dans la PAIX conclue et respectée.

    1. Oui, Michelle : des associations comme “Sauvons l’Europe” à Paris, “Unir l’Europe” à Strasbourg, tentent de faire converger leurs actions pour le bien commun européen immensément précieux, infiniment fragile, que nous envient en tout cas tant de peuples déracinés par la misère, mais qui peut nous fédérer, nous faire agir de manière solidaire, si nous voulons bien contribuer à ces mouvements…

  2. Je reste en arrêt devant ces 2 superbes faces d’une galette appelée “disque de Ph..”
    Viens au secours de mon ignorance, Martine !

    Pour l’Europe : bien sûr qu’ elle passe par nous cœur/ pieds/ tête….et ENSEMBLE !

    1. Ce disque réapparu lors de fouilles crétoises daterait du deuxième millénaire avant Jésus-Christ, mais fait l’objet d’une controverse récente. Arte l’a montré dans un documentaire que m’avait signalé notre amie Andrée l’historienne : on peut le revoir par le lien http://www.arte.tv/guide/fr/057844-000-A/le-disque-de-phaistos . La polémique n’ôte pourtant rien à cette évidence : en Crète et en même temps s’épanouirent Europe, immigrée (de force ou de son plein gré) du Proche-Orient, et cette première écriture européenne qui précéda de peu l’alphabet phénicien, parti du même littoral qu’Europe pour un essor parallèle, fraternel, également fédérateur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *