Saïda-Sidon en 2009 : une vieille mosaïque semble relever notre mât phénicien
afin que l’écriture et la navigation gardent le vent en poupe pour notre commun bien.

Du Crépuscule aux Larges-Vues, de l’extinction du jour désignée par le sens de son nom sémitique à la lumière partagée, en plein élan solaire, d’abord avec les Hellènes des îles qui crurent entendre l’aurore dans son appellation, puis avec les continents successifs, Eur-Ope galope et voudrait entraîner l’Europe dans son sillage infini : le Couchant est-il las de se lever à la suite d’une Levantine ?

L’aube grise, Thomas Merton au sortir de La Nuit privée d’étoiles à son tour l’a vue dissiper les voiles fumeux, mettre la voile à l’horizon de l’âme pour une osmose cosmique. Et la toute fraîche traduction de son journal de moine nous fait partager les vers luisants du petit jour qui nous veut grand : “Aurores magnifiques, jour après jour. Quelle paix ! Méditation avec des lucioles, brume dans la vallée, dernier quartier de lune, chouette dans le lointain – éveil intérieur progressif et concentration en paix et harmonie d’amour et de reconnaissance.” (23 mai 1965)

Que l’aube désigne un habit de vie ou le point du jour à l’est, en elle palpite la pousse
de la lumière… Méditation avec les lucioles, traduction collective notamment
de Bernard Durel et Françoise Vinel, Bayard, 2021.
Cliché de Sibylle Akers (Bellarmine University).

De l’ombre au matin, les sœurs d’Unterlinden déjà regardèrent dans la même consonance de silence progresser l’œuvre du Créateur qui “appelle ce qui n’est pas à ce qui est” (Rm 4, 18).

Catherine de Gueberschwihr, A l’ombre d’un tilleul – les vies des soeurs d’Unterlinden,
traduit du latin et présenté par Christine de Joux, Editions Arfuyen 2021,
prix Nathan Katz 2021.

De l’actuelle épreuve planétaire à notre tour apprenons comment émerger du désert imposé par le confinement claustral vers le crépuscule du matin et comment recueillir ensemble, en nous, le souffle de l’Esprit.

C’est maintenant le temps favorable – cinq regards de femmes sur la crise (cf. 2 Co 6, 2),
Editions Emmanuel, “La Xavière, 2021.

Mais il fallait pour cela que la terre natale d’Europe fît surgir avec elle l’alphabet, qui débute précisément, depuis quatre mille ans, par la lettre en forme et son de taureau capable d’avaler toutes les distances même marines, de relier les peuples séparés par l’incompréhension ou la haine assassine.

Chrétiens d’Orient – mon amour, photo de couverture pour ce dictionnaire prise à la basilique
Notre-Dame du Caire. Commandes possibles par ce contact : charbeleid@hotmail.com

L’alphabet chante comme un envoyé divin s’élançant sur la terre pour guider ceux qui errent, pour éliminer la guerre, illuminer ceux qui s’enferrent, pour transformer en ponts les noirs murs du béton.

Mulhouse, église Saint-François d’Assise : copie d’un ange musicien du Pilier
portant le croisillon sud de la cathédrale de Strasbourg.

Dans le sol proche d’un couvent disparu reste gravé son signe : nul n’est perdu, puisque les ailes du pélican battent, fidèles. Voici d’autres becs, car la mine à sec laisse place au parc solaire, au bouillonnement scolaire. Tous les enfants, sur le seuil des portes, de la mort nous sortent et nous apprennent à respirer, puis à nous laisser transfigurer par la Rivière-des-belles-pierres, juste au bord de l’avenir qui nous amène à bâtir une autre Union : de communion pour que les ombres et les chaînes se brisent, afin qu’enfin les ténèbres se divisent… Qu’à l’approche de l’Ascension des constellations de livres délivrent des aberrations obscures, obstinées, qui la grisent l’aube jusqu’à ce qu’elle s’irise !

Pavement au carrefour des rues du Hameau et du Couvent, Schoenensteinbach (littéralement, Beau-Ruisseau-de-pierres), lieu-dit à Wittenheim : le pélican figure sur l’un des sceaux de l’abbaye de Schoenensteinbach.

3 Réponses de “Quand s’irise l’aube grise.

  1. Magnifique pavement du pélican qui est capable de se sacrifier pour nourrir ses petits.
    Un autre pilier des anges que celui de la cathédrale strasbourgeoise…

    Merci de signaler le livre des sœurs xavières sur ton site web.
    Philippe h.

    1. Oui, Philippe, quel beau livre j’ai découvert grâce à Joëlle et toi ! Je viens déjà de le prêter à une amie mulhousienne… ACTION CREATION, dirait France Musique : voilà notre devise en ces temps de crise, avec l’aide de la grâce et de l’Esprit.

  2. Ange et pélican ont mêmes courbures et ailes, “ne se courbent que pour aimer” comme le recommande René Char et ne s’envolent que pour rejoindre le ciel serein d’un unique Bien-Aimé. L’aube des moines ou des moniales imite-t-elle ou est-elle imitée par le moineau et la moinelle ? Bientôt de jeunes enfants, petit reste des nombreux communiants de jadis, revêtiront l’aube blanche des professions de foi. Puisse le navire Eglise les accueillir sans les effaroucher. A Saint-Cosmes aussi de très vénérables tilleuls montent aussi haut que le clocher médiéval et les religieuses du proche couvent dédié à cet autre ailé qu’est saint Michel archange portent la robe noire et au teint le foncé de leur natal Madagascar… Tant de roses autour de Marie couronnée, et tant de serpents encore restent à écraser. Mais que nous soyons jardiniers de roses ou pourfendeurs de serpents, nul doute que pour que l’action de la justice ne soit pas éteinte, il ne soit venu maintenant le TEMPS FAVORABLE. Alors ensemble, et chacun selon son génie plantons, luttons, prions, aimons, servons, louons, admirons, arrosons, naviguons. Un Autre nous accompagne en silence et secret. Un Autre irise le Jour qui vient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En publiant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded.