140718_1b9is_bdsa_apollon-dionysos-hermes_sn635
Situle apulienne à figures rouges (seconde moitié du IVe s. av. J.-C.) : de gauche à droite, Apollon, Dionysos et Hermès, ici.radio-canada.ca .

Architecture et musique font bon ménage, donc Apollon et Dionysos dans le devenir du cosmos, malgré ces apparences du fond des âges.

f_51dd337f5354a.jpg-1200-1000-outside-down-
collinenotredameduhaut.com

Le silence même peut être orchestré, sans jamais risquer d’être défenestré, pour que respire la prière dans une maison de lumière. C’est le cas à Ronchamp : entre forêts et champs, sa colline sacrée accueille, espère et crée.

f_51e3f28454d5f.jpg-1200-800-inside-down-
collinenotredameduhaut.com
Le Corbusier et Renzo Piano, réunis par la spiritualité :
En accord avec la spiritualité des sœurs clarisses, l’architecte italien Renzo Piano a édifié un monastère contemporain, inauguré vendredi à Ronchamp (Haute-Saône) juste à côté d’une célèbre chapelle de Le Corbusier.

La chapelle de Notre-Dame du Haut, construite en 1955 par Le Corbusier (1887-1965), se dresse au sommet sur la colline de Bourlémont, à Ronchamp. Depuis ce point de vue on devine à peine le très discret monastère Sainte-Claire, béni jeudi et officiellement inauguré vendredi après-midi en présence de son concepteur, le célèbre architecte italien Renzo Piano.

Depuis le Moyen-Age, les pèlerins se pressent sur ce site où Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier, a “voulu créer un lieu de silence, de prière, de paix, de joie intérieure”. Des mots repris à son compte par Renzo Piano, mondialement connu pour avoir œuvré sur le centre Pompidou de Paris, le Centre Paul Klee de Berne ou encore le New York Times Building.

“L’idée n’a jamais été de se mettre en concurrence visuelle avec Le Corbusier. Laïc comme moi, il a su faire du site un lieu de prière et de recueillement magnifique. Cette chapelle de béton demande du vide, j’ai donc soulevé un flanc de la colline pour y abriter mon monastère”, explique l’architecte italien.

Conçu sur deux niveaux, ce bâtiment de 1.700 m2 est baigné de lumière grâce aux grandes baies vitrées et aux jardins d’hiver qui ouvrent les pièces sur l’horizon.

“Les monastères sont généralement distribués autour d’un cloître quadrilatère. Or cette clôture monastique n’a pas de sens pour la spiritualité franciscaine : notre cloître, c’est l’horizon. Renzo Piano a donc ouvert toutes les salles vers l’horizon et la nature”, explique sœur Brigitte de Singly, abbesse du monastère.

Depuis près d’une semaine, les douze religieuses de la Communauté des sœurs clarisses s’installent progressivement dans leur nouveau lieu de vie fait de béton, de zinc et de bois. Les cellules de 2,70 mètres sur 2,70 mètres sont extrêmement sobres, avec un lit, un bureau et un évier.

“Renzo Piano a bien compris la simplicité, la paix et la joie qui anime notre communauté, dont la devise est: +joie, silence et prières+”, estime l’abbesse. Cette fraternité de sœurs contemplatives est là “pour habiter la colline et pour accueillir les gens qui veulent se retirer en silence”, ajoute-t-elle.

En 2005, l’Association Œuvre Notre-Dame du Haut (AONDH), propriétaire du site et de la chapelle de Le Corbusier, avait souhaité “redonner plus de lumière et de spiritualité à ce lieu marial”, alors assailli par les quelque 80.000 touristes qui s’y rendent chaque année.

L’AONDH a choisi la Communauté des sœurs clarisses, qui ont vendu leur monastère de Besançon (1,5 million d’euros), où elles étaient implantées depuis le XIIIe siècle, pour financer en partie ce nouveau monastère.

En 2006 le projet de construction, qui comprend aussi la Porterie d’accueil des visiteurs et un parking, a été confié à l’atelier d’architecture Renzo Piano Bulding Workshop, associé au paysagiste Michel Corajoud. Son budget global est de 12 millions d’euros.

Le projet a suscité la polémique, les détracteurs de Renzo Piano lui reprochant de dénaturer le site. L’architecte, en discussion permanente avec sœur Brigitte, a fait évoluer son projet, fidèle à la volonté de la fraternité.

12_musicale_nocturne_a_la_chapel-mix_0
Concert nocturne à Notre-Dame du Haut, france3regions.francetvinfo.fr .

Sous les ordres d’Apollon qui personnifie la netteté claire de la sainte harmonie, Érato, muse de l’Antiquité grecque, menait la poésie lyrique.Est-ce pour elle ou par fidélité à certaine entreprise de musique dont le nom rejaillit, ressuscité, qu’Alexandre Tharaud a fait chanter les notes par la harpe qui danse et sous les marteaux trotte ?

EM-060793-000-fr_1446648968
Les “Variations Goldberg” par Alexandre Tharaud, arte.tv .

Ce nom de PIANO, pour l’alliance de confiance, nous offre un anneau unissant Apollon et son architecture au fougueux Dionysos, à ses appoggiatures : et l’accord reprend corps sans ratures.  “Variations Montagne d’Or” rapides devaient par un “Ruisseau” limpide restituer la paix qui dort et guide ; mais leur plus beau cadeau ruisselle en nos oreilles pour qu’elles se réveillent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *