PasteurMiniatureAllégéeMH1000411
Le Bon Pasteur : paroisse catholique de la cité nucléaire à Cronenbourg, cliché Théâme.

Le Bon Pasteur est une céramique conçue par Raymond Keller et réalisée par Claude Ernenwein pour l’église catholique de la cité dite nucléaire à Strasbourg-Cronenbourg.

téléchargement
Clairvivre, resistance2487.blogspot.com .

Raymond Keller a par ailleurs sculpté “Les Passeurs” pour un sentier vosgien de résistance à peine éloigné du Hohwald par où transita tout le personnel de l’hôpital de Strasbourg avec ses familles en 1939, lors de l’évacuation vers le sanatorium de Clairvivre dans le Périgord.

Chatte-Pendue-0715--FILEminimizer-
“Les Passeurs” de Raymond Keller sur le Sentier des Passeurs, randoalsacevosges.com .

Or, au Hohwald, était née en 1906 Adélaïde Haas : cette fille de pasteur grandit finalement à Guebwiller, dans le Florival rendu quelque peu célèbre par Manegold de Lautenbach, qui milita dès le XIe siècle pour que la femme contribue puissamment, par un travail conjugal ou fraternel, à l’approfondissement de la foi chrétienne comme de la pensée libre et de la paix créatrice. Haïdi permit vite de mieux prononcer le joli prénom désuet d’Adélaïde : la jeune fille étudia la médecine à Strasbourg, devint psychiatre et fit servir son intelligence à la dignité de l’homme, de la famille et de la femme, avec une joyeuse énergie qui la rapprochait de la Heidi figurant parmi les personnages livresques de notre enfance.

johanna-spyri--heidi-
bons-livres.fr

Mais Haïdi Hautval, tirant son nouveau nom de son village natal, alla jusqu’à défendre une famille juive face aux Nazis, jusqu’aux camps d’Auschwitz, de Birkenau, de Ravensbrück, et jusqu’à résister à toutes les intimidations qui sollicitèrent sa complicité professionnelle : elle ne dut son salut qu’à une “politique allemande, qui était le chef de l’infirmerie” comme l’affirme dans sa présentation du témoignage rédigé en 1946 par le Dr Adélaïde Hautval, Médecine et crimes contre l’humanité, Anise Postel-Vinay (Actes Sud, 1991) et à la libération des camps. Mais, aux côtés de Marie-Claude Vaillant-Couturier, elle aida l’évacuation des prisonniers trop affaiblis, jusqu’aux derniers et jusqu’en juin 1945.

1235995842_100HAUTVAL
Adélaïde (dite Haïdi) Hautval-Haas parmi les Anonymes, Justes et Persécutés durant la période nazie dans les communes de France, ajpn.org .

Devenue une Juste parmi les nations, atteinte de la maladie de Parkinson, Haïdi quitta notre monde en 1988. Une fontaine du Hohwald lui rend hommage avec la devise trilingue d’Adélaïde Hautval : “Pense et agis selon les eaux claires de ton être”.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Fontaine Haïdi Hautval au Hohwald, tilly-s.fr .

Comme la ville de Bourges, la commune et les hôpitaux de Strasbourg ont décidé de leur côté d’honorer sa mémoire en 1993, en voulant rebaptiser d’urgence la rue Alexis Carrel… Hélas, pourrions-nous dire en paraphrasant “Le Cygne” de Baudelaire,

Strasbourg “change ! mais rien dans ma mélancolie

N’a bougé ! palais neufs, échafaudages, blocs,

Vieux faubourgs, tout pour moi devient allégorie,

Et [nos] chers souvenirs sont plus lourds que des rocs.”

Ainsi, de pasteurs en passeurs, du Haut Val à la Haute Pierre, pour être présent dans les plans officiels d’une institution et d’un quartier de Strasbourg, l’hommage que mérite – surtout en cette journée de la Femme – Haïdi Hautval devra cependant attendre la fin de la restructuration du CHRU de Hautepierre, qui – espérons-le et veillons-y – pourra le concrétiser en toute netteté sur une plaque signalétique : tant il est vrai que, même disparu, même sans être nommé, plus sûr qu’une chanson, un vrai médecin “passé par ici… repassera par là”, car il continue de soigner corps et âmes “selon les eaux claires de [son] être”.

P1000454
Travaux de l’hôpital de Hautepierre : la rue Adélaïde Hautval passe inaperçue, mais relie la crèche au chantier du parking, cliché Théâme.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *