Zoo de Mulhouse : un arbre clair semble résister à l’hiver.

Rasantes clartés : radieux apartés sur un jardin botanique autant que zoologique…

Un panda mulhousien d’adoption.

Le panda roux, sur une lumière boisée apparemment apprivoisée, peut filer doux, et les chameaux de Bactriane se reposer parmi les ânes.

Zoo de Mulhouse : les chameaux de Bactriane semblent ignorer l’hibernation.

Silence sous les rayons qui nous aveuglent. Si rien ne meugle, mobilisons l’attention… En biais, quelle fenêtre voudrait nous faire naître à de nouveaux horizons comme à d’autres unissons ?

Mulhouse-Ouest : la passerelle des Cigognes toute neuve les attend,
puisqu’elles se sont envolées avant le froid mordant.

Suffit-il d’une passerelle pour rendre la vie fraternelle ? Aidons plutôt les abeilles au miel qui veut ruisseler des rayons du ciel.

Le Street Art sourit, mais gèle, au bout de la passerelle.

Sur son axe la musique nous élève aux harmoniques. juste sous quatre yeux, quatre bras, mettant bon ordre à nos fatras par une tendresse invisible qui ne manque jamais sa cible.

Eglise Sainte-Marie de Mulhouse : concert PVER NATVS EST – UN ENFANT EST NE,
Noëls grégoriens de toute l’Europe interprétés par l’Ensemble TRECANVM.

Mais quel abandon sur la paille tressée bâille, déclenchant nos bonds ?

Mystérieuse offre au pied d’un pilier intérieur de Sainte-Marie…

Dans la boîte de luxe, un Crucifié couché frissonne, pardonne, remercie d’avance qui voudra le toucher, puis ramasser la diagonale tenant debout la voûte astrale… Est-ce un berceau, est-ce un tombeau ? Ces articulations transpercées guérissent-elles nos mains gercées ?

Crépuscule du soir glacial sur le Sud-Alsace.

Laissons le rayon de soleil semer dans l’oreille l’éveil qui garde prêtes toutes les fêtes. Ardentes clartés d’espace et de BRAiSes, que jamais ne se taisent vos vifs apartés : que de Noël l’emBRASure souffle sur nos engelures !

Capture d’écran d’Yatag Youtube devenu québécois : « Sur un rayon d’soleil » venu de l’ouest.

One Reply to “Noël, embrasure sur nos engelures.”

  1. Justesse et originalité du regard et des mots, et toujours la confiance, l’espérance et une immense tendresse pour notre monde.
    MERCI, Martine !
    JYves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En publiant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here