Aux portes des grottes libanaises de Jeita, la statue de Cadmos.

Que de souvenirs effectivement lointains remue le nouveau roman d’Éric-Emmanuel SCHMITT, ou plutôt le premier tome d’une traversée sans précédent, mais non sans prédécesseur, nous donnant d’accompagner Noé lui-même à travers un Beyrouth frémissant !

Se mêlant à la foule, Noam aime tendrement cet aujourd’hui gorgé de mondes enfouis, cet ici plein d’ailleurs. (Eric-Emmanuel Schmitt, Paradis perdus, prologue.)

Il vient de sortir brutalement d’un sommeil lové dans les chuintantes grottes de Jeita : au bord veille une statue du frère d’Europe (en phénicien, Crépuscule du soir), Cadmos (en phénicien, Crépuscule du matin) qui porta l’alphabet jusqu’en Grèce à partir de cette terre phénicienne : car sa fraternelle quête d’Eur-OPE fraya sa route méditerranéenne pendant qu’elle-même, cachée en Crète par son dieu de ravisseur, ouvrait en Crète la perspective européenne en incarnant, d’après sa langue grecque d’adoption, de Larges-VUES plus humaines.

Jaquette du premier tome de LA TRAVERSEE DES TEMPS : Paradis perdus, roman d’Eric-Emmanuel Schmitt, Albin Michel, 2021. Illustration : détail d’Adam et Eve au Paradis terrestre de Johann Wenzel Peter.

A l’image du peuple libanais descendant des Phéniciens, le monde tout entier peut et doit renaître de ses cendres tel le Phénix, au lieu de suivre les survivalistes ainsi campés par le romancier :

Au nom de demain, ils martyrisent aujourd’hui et désirent précipiter le désastre auquel ils se sont préparés. (Éric-Emmanuel Schmitt, Paradis perdus, Epilogue.)

Tout près BYBLos se livre encore, d’un élan BIBLique, à l’onde du ciel, au souffle de la mer, pour que respire enfin librement le berceau de la communication écrite et navigatrice, bref : créatrice et fédératrice.

Le site de Byblos en octobre 2009.

Or la Bonne Nouvelle le répète même sous nos masques de désespoir : “A moins de naître de l’onde et du souffle” (Jn 3, 5), nul ne peut accéder à sa limpide plénitude.

Danse des jeunes après la messe des familles en l’église Saint-Barthélemy
de Mulhouse, pour célébrer le dimanche de la Santé.

Il n’est pas besoin de sanctifier la santé : seulement de confier la jeunesse à la force ruisselant sous l’écorce jusqu’au bout de la vie, dans l’harmonie malgré le flou… Des danses en chœur vous pansent le cœur et, sous les menaces les plus laides, vous lèvent en suscitant votre aide. Quand l’Esprit vous guérit, l’onde et le souffle du service, les boissons ainsi que les mets, reviennent faire vos délices pour mettre au monde une durable paix : soudain, “la fièvre” fuit comme un lièvre et “la belle-mère de Pierre les servait” (Mc 1, 29-31).

Gourde antique en verre au Musée national de Beyrouth (octobre 2009).

2 Réponses de ““Naître de l’onde et du souffle”.

  1. Merci pour la fièvre-lièvre qu’on préfère assurément à la fièvre-tortue, pour ces ici pleins d’ailleurs de Beyrouth et Byblos. Merci pour les deux crépuscules : “Il y eut un soir, il y eut un matin”. Merci pour les nuits transfigurées de Nicodème d’où nous revient la double caresse et du souffle et de l’onde… On se rêve alors ondine ou souffleur, souffleur de verre ou de vers (d’Homère ou Virgile). Oui, il est juste et bon de traverser les mers, de traverser les temps, de traverser les apparences. Jésus lui traversait les murs. Puissions-nous tous traverser l’ére-covid sans perdre coeur ni courage, et pour ceci – “dixit Dominus” dans le psaume – “boire au torrent en chemin” afin de force garder (et peut-être un peu d’eau dans la gourde)…

    1. Oui, que la danse de l’espérance nous aide ensemble à traverser, grâce à la solidarité, grâce à l’amour de la vie, les murs de la maladie !

Répondre à theame Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En publiant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded.