Mulhouse, rond-point Germaine Campion : rencontre d’un tag rouge à l’envers
d’une signalisation, et de coeurs cousus derrière un grillage.

Il est des carrefours qui parlent de l’amour, ou plutôt qui l’interrogent au lieu d’en faire l’éloge.

Mulhouse, intersection des rues de l’Arsenal et Camille Flammarion.

De quels bras jaillirent ces mots, horizontaux ou verticaux, dont la belle calligraphie fait chanter les murs au bord du ciel pur, rappelant que la vie est la démocratie ?

https://www.partitionsdechansons.com/pdf/9943/Traditionnel-Ensemble.html

On ne peut sortir des cachots de mort que par les lettres et l’esprit d’accord qu’un petit peuple oublié, mais pérenne, source sûre et méditerranéenne, rejaillissant comme un phénix des feux, continue chez nous de remettre en jeu : naviguant au large, ensemble il nous charge d’un but ardent. C’est le Liban.

Mosaïque de Saïda-Sidon (Liban) : les Phéniciens inventèrent avec la navigation hauturière
l’alphabet qui tourna l’antiquité vers la modernité, vers une Large-Vue incarnée par Eur-Ope.

Dès lors, que nos villes deviennent civiles, que le progrès serve la paix ! Traçons des lettres fraternelles et surtout des routes nouvelles !

Appel d’Abd Al Malik : https://www.lalsace.fr/culture-loisirs/2020/07/07/abd-al-malik-invite-les-mulhousiens-a-temoigner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *