Cathédrale de Strasbourg : jeu de vitraux autour de son orgue.

Le travail du vitrail a l’énergie de trouer les murs les plus durs et sûrs pour que la vie vienne jouer sur l’instrument altier, fier, intimidant et pourtant sans morgue. Car le nom de l’ORGue signifie l’outil, par excellence et par présence, chaud comme un fournil qui reste modeste.

Chambre à coucher les outils.

Les idées à foison transforment les maisons.

Les tuyaux respirent : les cloisons inspirent une ORGanisation à la rénovation.

Déjà va naître une fenêtre.

Dans les briques ténébreuses veillait l’idée lumineuse…

Dès lors, le toit redevient droit.

Couvreurs à l’oeuvre.

Il suffit de s’entendre dans nos propres cités rongées d’atrocités pour que les âges tendres nous apprennent l’essentiel : à goûter le miel du ciel.

Tourné à Strasbourg, https://ddlfr.zone/films/telefilm-fiction/99857-disparition-inquietante-hdtv.html

Laissons palpiter la conscience, jusqu’au réveil de la confiance : la vérité vient habiter avec la simple tendresse quand l’inhumanité cesse. Ainsi, tôt ou tard, le travail avec l’art se change en vitrail.

http://www.close-upmag.com/wp-content/uploads/2019/01/Une-Intime-Conviction-film-affiche.jpg

One Reply to “Le vitrail du travail.”

  1. Bel hommage à ces deux outils de la liturgie (= le travail du peuple) que sont ORGUE pour nos oreilles et VITRAIL pour nos pupilles , on y voit le miel du ciel on y entend le lait des louanges. Et cependant que la maison du Seigneur s’éclaire et retentit, nos maisons humaines bénéficient du travail des ouvriers, Hommage aux outils bien rangés et dont chacun tiendra bien à la main de son maître qu’il soit plâtrier ou couvreur, homme du dedans ou homme du dehors. Que nos maisons humaines restent des tremplins, des lieux au toit qui s’ouvre comme celui qui laissa passer un paralytique . Disparaître ou convaincre? entre les deux seule la douceur aura la puissance de trouver le juste chemin ; apparaître pour exposer sans l’ imposer sa plus intime conviction . Heureux les doux non seulement ils verront Dieu mais ils le donneront à voir….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *