P1030760

Même si Strasbourg sonne à pleines cloches de la secrète fête qui s’approche,

la cathédrale aujourd’hui reste longtemps fermée, aux pèlerins d’un jour comme aux habitants.

Les Mystères de Noël se déroulent sous les voûtes par où la clarté coule

depuis des millénaires et d’Orient, pour que se lève la grâce reliant

aux efforts de la jeunesse l’eau vive de la Promesse.

Là-bas, par le vitrail du Conseil de l’Europe surgit le soleil.

P1030767

Elisabeth et Marie ouvrent la route au Messie.

P1030769

Aleph est chef

des lettres qui font signe :

tandis que la jeunesse grandit, que la cathédrale rajeunit,

JEAN commence la ligne.

P1030775

JEAN, c’est un grand vent qui monte du désert : par lui, la source va prendre et donner l’air !

P1030782

A présent, la Parole fraternelle s’envole.

P1030787

On dirait qu’un nouveau pilier fait irruption pour nous délier :

la vieille cathédrale se penche sur un râle…

P1030798

…N’ayez pas peur : cette prison

– quand vous l’approcherez de toute votre âme avec plus de netteté que par Théâme ! –

dégagera votre horizon.

Laissez-vous réchauffer par les oriflammes ;

ces Mystères de Noël ont dix-neuf ans et vous offrent de nouveaux accords dansants :

voici le Messie qui recrée la vie.

A la cathédrale venez donc, le soir du 12 ou du 13 décembre, vous asseoir.

De l’hiver et de nos barrières,

regardez s’échapper une Voix :

écoutez renaître la Lumière

“qui fracasse les lois comme on brise une noix” !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *