P1030755

A LA HAUTEUR DE NOS AUTEURS.

Cette Europe, que l’Allemagne a construite par son expansion et la France par son rayonnement (Victor Hugo Aux Allemands, 9 septembre 1870) […]

C’est une terre magnifique faite de peine et d’histoire. Je recommence ces pèlerinages que j’ai faits avec tous les hommes d’Occident : les roses dans les cloîtres de Florence, les bulbes dorés de Cracovie, le Hradschin et ses palais morts, les statues contorsionnées du pont Charles sur la Vltava, les jardins délicats de Salzbourg. Toutes ces fleurs et ces pierres, ces collines et ces paysages où le temps des hommes et le temps du monde ont mêlé les vieux arbres et les monuments ! Mon souvenir a fondu ces images superposées pour en faire un seul visage qui est celui de ma plus grande patrie.

P1030818

L’Europe sera encore à faire. Elle est toujours à faire. (Albert Camus, Troisième Lettre à un ami allemand, avril 1944.)

EPICES D’ESPACE PAR OU LA VUE PASSE.

P1030836

Tentons d’être à la hauteur des artistes, des auteurs… Par l’étymologie quelquefois s’associent la vue, le goût et l’odorat, rendant à certains mots l’éclat. Au-dessus des distances comme des dissonances, c’est toujours l’été d’une renaissance qui veut se fêter à travers les épices de l’hiver : ces prémices à partager sont des espèces à propager, comme facettes de Création, comme lunettes d’exploration, pour que la paix commence par la reconnaissance.

P1030822

UNE UNIVERSITE D’HIVER POUR UNIR DES HOMMES DIVERS.

Ukraine, Chine, organes : que de manifestants rassemblés en leur nom, priant et chantant au pied du Parlement européen, tout près du réseau Chrétiens de la Méditerranée réuni sous le signe d’Europe à Cœur : “TU ne voulais nul sacrifice, murmure toujours en substance un Psalmiste, mais Tu m’as tissé le corps en forme d’oreille. Alors j’ai dit : voici, je viens” (Ps 39-40, 7-8).

P1030817

Or les Dernières Nouvelles d’Alsace publient ce 15 décembre 2013 un article brûlant sous les initiales J.F. : Un appel à l’Europe pour la paix au Proche-Orient. 

Après trois jours de travaux à Strasbourg, l’université d’hiver du réseau Chrétiens de la Méditerranée a appelé l’Europe à un sursaut pour contribuer à la paix au Proche-Orient.

Les instances européennes doivent agir davantage pour la paix au Proche-Orient. « Qu’elles retrouvent au plus vite la cohérence indispensable entre le Dire et le Faire, entre les valeurs proclamées et les valeurs mises en œuvre […] Elles le feront en se mobilisant, quoi qu’il en coûte, pour l’application stricte du droit international et en associant à ce sursaut indispensable l’ensemble des citoyens européens et les médias qui sont à leur service ».

UN JEUNE REGARD PERCE LES BROUILLARDS.

P1030852

Précisément, les nations européennes ont su prendre le sûr et dur chemin de la réconciliation, à l’instar d’Europe enlevée pour s’élever toujours plus haut sur les différends, vers un consensus inventif et contagieux. Arte vient de diffuser depuis son siège historique de Strasbourg un documentaire original sur l’évolution des relations franco-allemandes qui, pendant deux semaines, précéda son Journal du soir. Voici quelques bribes du 10e épisode de Chers Ennemis/Geliebte Feinde :

De Gaule craignait pour ce traité de l’Elysée en disant que, telles les roses, il pouvait être fragile ; mais Adenauer lui répondit qu’il avait dans son jardin des rosiers robustes.

Le Parlement européen est fondé à Strasbourg : alors que la ville fut si longtemps pomme de discorde entre les deux nations, elle incarne désormais l’Union Européenne dont l’Allemagne et la France sont les moteurs, accueillant même la chaîne franco-allemande Arte !

Il n’existe pas d’amitié héréditaire : dans une crise se mesure la force des amitiés. Au-dessus du Rhin passent des intérêts changeants, mais le cœur des peuples est situé plus haut. Sur le Rhin majestueux, une passerelle devient lieu d’échanges réguliers, simples et fructueux entre ses deux rives. Pendant qu’E. Piaf rechante “Non, rien de rien”, s’écrit encore une sacrée histoire de couple qui vient de fêter ses noces d’or.

QUE LA JOIE NULLE PART NE MEURE : QU’ELLE ELARGISSE LA DEMEURE.

P1020859

Comme les psaumes, le choral de Bach “Que ma joie demeure” est intemporel et continue d’inspirer l’ouverture aussi bien que la création. La joie peut-elle dès lors se moduler en une hospitalité toujours renouvelée, en un arbre planté pour implanter ? Le vietnamien est une langue certes monosyllabique, sans marque de genre ni de nombre ni de temps, mais aux accents raffinés, dont un missionnaire, Alexandre de Rhodes, permit dès le XVIIe siècle la notation alphabétique. La foire européenne de Strasbourg accueillit ce pays et son parler mélodieux cet automne. La question reste ouverte : si, le même soir, la chaîne ARTE s’est penchée par deux fois sur le dispositif FRONTEX chargé de protéger les frontières de l’Europe, si les secrets du Parthénon s’y sont ensuite dévoilés, Héra, Hermès et Poséidon sauront-ils favoriser l’accueil entre groupes mi-grands, mi-petits, qui ne peuvent incarner la dignité humaine que dans la mutualisation complémentaire, dans le dialogue et le mouvement, donc dans le sillage d’Europe, cette immigrée qui, par sa généreuse audace, fonda l’Europe ? Faisons confiance aux innombrables sens à comprendre dans le cadre de toute communication comme aux cinq sens à harmoniser en chaque histoire individuelle : ensemble ils sont en mesure de guider la construction de la liberté solidaire inscrite dans la trajectoire d’Europe.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *