marche_de_noel_de_strasbourgcafp_photo-frederick_florin (1)
Strasbourg, Marché de Noël à la porte de la cathédrale, be.france.fr .

I. M. Hélène Frantz.

Notre amie est partie sans aucun bruit, mais non sans fruit : la porte étroite de la cathédrale a suivi dans la foule son teint d’opale.

P1020545
Cathédrale de Strasbourg, chapelle Saint-Laurent : Porte de la Miséricorde, cliché Théâme.

Telle Mia Madre, Hélène savait enseigner comme on dilate le lait de la confiance belle et de la vie réelle.

1888_pho
Grand-mère et petite-fille latinistes dans le film “Mia Madre”, cinesion.ch .

Ainsi chaque élève grimpait aux échelons du savoir frais, car la lecture entraîne et dure…

P1020521
Cathédrale de Strasbourg, Avent 2015, cliché Théâme.

De même, le climat est une inclinaison où le ciel et la terre échangent les saisons, dans les palais, dans les masures, avec gratitude et mesure.

P1020556
La Compagnie des Transports Strasbourgeois fait également circuler la lumière sur les nuits de l’Avent, cliché Théâme.

C’est une échelle droite, appliquée aux parois non pas d’une horloge murale, mais des compositions chorales, transparente à l’haleine attentive d’un Roi.

P1020520
A Strasbourg, l’horloge de la Gare centrale est devenue rosace, cliché Théâme.

Puisse la lumière nous rendre dociles en ces fêtes de Lucie et d’Odile, dans la joie d’un jour clair, intense et court : quand des voix nous élèvent afflue soudain la sève qui, des racines aux hauteurs, nous redresse l’ouïe et le cœur.

P1020541
Eglise protestante St-Sauveur : CANTALLIA CHANTE NOËL “dans les hauteurs”, cliché Théâme.

De la porte étroite à l’échelle droite, il faut un pacte ami pour que l’arche vers vous marche, même quand tout gémit.

oups-j-ai-rate-l-arche-46050-600-600-F
jds.fr

Alors chaque être capte ce qui sauve et s’adapte aux promiscuités, aux milieux, même hostiles ou fastidieux.

OUPS_larche-après-le-déluge_UlyssesFabriquedImagesSkylineMoetionFilms
L’île qui sombre et l’Arche de Noé dans “Oups ! J’ai raté l’Arche…”, papacitoyen.reves-connectes.com .

L’empire du pire meurt sous le sourire qui s’anime au fil du dessin, puis qui délivre nos destins vers l’éclaircie d’une autre porte, sur une échelle fine et forte.

 

One Reply to “La porte étroite, l’échelle droite.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *