Exposition de la BNU, février-mars 2019 : “Alors ça vient, Europe ?”

France Culture vient de diffuser un entretien sur les combats de Georges Bernanos (1888-1948). Au bout de l’exil, au creux du Brésil, plus exactement au lieu (bien) dit la Croix-des-Âmes, le terrible drame qu’est le grand cirque tragique de la deuxième guerre mondiale ne le laissait pas tranquille : “L’EUROPE, C’EST VOUS,” dit-il aux Français.

Robert Laffont.

Or nous avons appris depuis qu’ils ne peuvent dire oui à la France qu’en disant oui à l’Europe.

Exposition de la BNU, collection Etienne Deschamps : affiche pour le référendum qui précéda le premier élargissement, 1972.

Et c’est le cas de tous les citoyens à travers l’Europe : anciens étudiants ou étudiants actuels, retirés de/dans la vie active, nous sommes tous appelés à réfléchir pour mieux agir ensemble.

Exposition de la BNU : “Les idées n’ont pas de frontières”, 1979.

Avec Europe, en Europe, nous pouvons désormais sourire, parler, créer, mieux croire en elle(s).

Exposition de la BNU : dessin de Jean Cocteau sérigraphié pour un projet de timbre, 1961.

Par-delà nos turbulences, pour la paix, donc sans violence, sachons faire, autant que LIRE, l’Europe,

Exposition de la BNU.

afin d’apprendre et de parvenir à mieux l’ÉLIRE enfin ce printemps après quarante ans puisque, “L’EUROPE, C’EST NOUS” !

Dépliant de l’exposition à voir du 9 février au 31 mars 2019 : commissaires Claire Uhlrich et Etienne Deschamps.

One Reply to “L’Europe, c’est nous !”

  1. Merveilleux dessin de Cocteau à la fois poète et peintre .Comme il enchante ce billet sur l’Europe , il a la légèreté d’un cerf volant et on songe aux cerfs-volants de Romain Gary, un autre grand européen . Nous sommes des moines qui échangent des silences dit ce même Cocteau. Faire danser un si parlant dessin est une juste façon de sauver l’Europe, de faire silence avec elle, de se recueillir avant ces élections . Parfois le silence est l’étui de la vérité . Puisse le nôtre à la croix des âmes et à la croisée des chemins être un silence d’écoute, un ” hineinhörchen” Que ce qu’il y a de plus essentiel et de plus profond en nous écoute l’essence et la profondeur des voix européennes, de Bernanos à celles d’aujourd’hui , toutes celles qui veulent bien croire en les chances de la soeur de Cadmos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *