51awlsGLzrL._
amazon.fr

Le Bateau Ivre (de) Rimbaud disait regretter, et sans doute préférer à toutes ses aventures virtuelles ou mortelles, “l’Europe aux anciens parapets“. Mais l’Europe saura-t-elle élever la paix comme on élève un enfant ou comme s’élève un chant, comme on relève la barre ou bien encore un défi ?

931E5FBFAMT3_2
“La Navigation” par Joseph-Alphonse Esménard, www.forumrarebooks.com .

Joseph-Alphonse Esménard décrivait au début du XIXe siècle l’aventure de la navigation en rendant hommage au peuple phénicien, qui mit au point et diffusa les techniques nautiques voilà plus de trois mille ans, à partir de Tyr ou de Sidon. Mais n’oublions pas l’autre apport de taille que lui doit l’humanité, qu’à la même époque il forgea par les échanges de voisinage et d’équipage : l’écriture alphabétique, commode et limpide, facile à tracer comme à déchiffrer, coupla pour la première fois dans l’histoire le signe et le son. En tête de l’ordre immuable depuis la fin du deuxième millénaire avant notre ère figure aleph, soit le caractère en forme de taureau qui symbolise un souffle inarticulé, mais ouvrit la série des consonnes sémitiques avant d’être adopté par les Grecs comme alpha leur première voyelle, puis d’être notre première lettre latine, et qu’on reconnaît aisément dans la frise surmontant le vaisseau phénicien représenté ci-dessous…

100_2091
Mosaïque exposée en 2009 dans un caravansérail de Saida-Sidon, cliché Théâme.

CHANT I.

Tel que l’insecte ailé, dont la présence active

Etonne chaque jour la sagesse attentive,

Qui, riche de son art, heureux de ses labeurs,

Compose un suc nouveau de l’essence des fleurs,

Change en miel odorant les larmes de l’aurore

Et, pompant les parfums que les filles de Flore

Pour le zéphyr volage exhalent vainement,

Recueille, fixe, unit ces trésors d’un moment :

Tel, privé de la force et des terres fécondes,

Le sage Tyrien , abeille sur les ondes,

Des climats opposés et des peuples rivaux

Assemblait les trésors sur ses légers vaisseaux.

Par les arts de la paix civilisant la terre,

Ses flottes parcouraient le monde tributaire ;

L’Egypte à ses nochers confiait ses moissons,

L’Afrique ses métaux, l’Espagne ses toisons.

Tous les bienfaits de l’onde étaient son apanage :

La pourpre sous l’émail d’un frêle coquillage

A vainement caché sa brillante couleur.

De l’écaille brisée elle sort en liqueur

Et son sang répandu sur une laine obscure

Des rois de l’orient va former la parure.

Tyr vend à leur orgueil ses tissus précieux :

Ses arts et ses vaisseaux rapprochent tous les lieux.

forfait-p
Voiliers, librairie-marine.com .

L’écriture alphabétique et l’aventure nautique sont donc des jumelles nées des pâturages et des rivages phéniciens : ensemble, elles nous fournissent en quelque sorte une longue-vue… pour nous élargir le regard à l’instar d’Eur-Ope, la fille d’Agénor qui fut enlevée sur la surface marine vers l’inconnu, vers l’Occident, par la monture bovine cultivant l’essor du Levant sans nulle fatigue, mais avec grand soin, en vaillant témoin, à bons coups de digues…

CHANT VI.

O fille d’Agénor ! Europe révérée !

Quel funeste climat, quelle plage ignorée,

N’a pas vu tes enfants braver les flots émus

Pour lui porter des biens et des maux inconnus ?

Tes arts victorieux ont subjugué la terre.

Jalouse dans la paix, terrible dans la guerre…

L’univers est à toi ; tu règnes et tes mains

Ont d’une chaîne immense entouré les humains.

Tout resserre ces nœuds formés par la victoire ;

Tout ramène vers toi l’or, les vœux et la gloire.

Du Gange à la Tamise, à la Seine, au Texel,

Le commerce aux cent bras, mobile universel,

Rappelle les tributs payés à ta puissance.

Plus heureuse autrefois, son active influence

Fit naître les beaux arts sur des sables ingrats ;

Il les guida lui-même au milieu des frimas,

Jusqu’au pôle, fermé par des remparts de glace.

Il fit plus : à nos yeux sa bienfaisante audace

Réunit et changea les éléments rivaux,

Et la terre, à sa voix, sortit du sein des eaux.

bHSCDrBYr13C57qsL7yH9x8zp4E
ekladata.com

Europe et l’Europe se définissent ainsi par la même synergie : la claire ligne d’écriture qui suit la tête bovine d’aleph et le sillage d’aventure que la proue creuse d’un meuglement bref… Puissent les enfants de la Phénicie rester fidèles à leur vocation, remplir toujours mieux leur grave mission, lire, écrire, des romans pleins de vie et visiter Rome sans rester enfermés, puis le monde pour l’aider à germer, pour que la paix fleurisse, que la voile se hisse à la grâce du salut, par-dessus tous les talus.

la diffusion des alphabets dans le bassin mediterraneen 250912
La diffusion des alphabets dans le bassin méditerranéen, var.foxoo.com .

La besace de l’Alsace lui tient lieu de voilier : avec sa double charge, elle est le trait d’union, la voie de communion, pour mieux gagner le large. Elle arrive à rallier des cultures soignées, des terres éloignées, par l’alphabet et l’élan frais, par une musique de simples techniques. Ainsi des fruits réconcilient, lançant des esquifs attentifs et vifs. La poésie même construit quand, dans la courtoisie, la paix se fait réelle – au-delà des “anciens parapets” comme des trop jeunes étincelles – et belle. Fini de se révolter, même sous le poids, sous le doute : surtout dans la ville des routes, c’est l’heure de récolter, du bout du monde, en sachant partager l’été, la saveur ronde de l’or salé, bien emballé…

0000000168
www.lepetitproducteur.com

La peau mate des tomates nous parle de notre sol et des fraternels envols : levons-nous des sièges raillés par Rimbaud, délivrons les livres des bibliothécaires, envoyons de libres et généreux libraires ! Voguons sur les flots, imitons le liège, ce “bateau frêle comme un papillon de mai”(1). Il transfigure l’enfance et son chant, par l’écorce du chêne plus forte que les chaînes, sur-le-champ en une mûre espérance, et partout porte haut le pavillon de paix, au rythme du rire, aux vents qui respirent. Car, comme le disait le pape François dimanche dernier, “la paix n’est jamais la quiétude : c’est toujours une paix active”.

(1) Avant-dernier quatrain du Bateau ivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *