Mulhouse : école élémentaire Koechlin.

L’école est fermée le mercredi, mais le quartier toujours rajeunit du passé qu’on célèbre, s’il chasse les ténèbres !

Salle de théâtre de l’Association Culture et Loisirs St-Fridolin à Mulhouse.

Et nous savons que l’ECOLE est LOISIR d’abord, pour qu’on puisse ensuite choisir.

Décor automnal pour l’école Jean de La Fontaine à Mulhouse.

Car de la connaissance jaillissent des naissances : laisserons-nous la terre se dérober sous nos pas, à nos yeux le monde se boucher ?

Crépuscule du soir au Sud-Alsace.

Sous les mots gronde une eau profonde : ne nous moquons pas de ces troncs de notre langage. Notre action s’engage en effet d’autant plus largement qu’elle puise à l’enracinement d’une princesse appelée Crépuscule à l’Orient, mais dont la vue ne recule jamais chez nous, sinon devant l’horreur : Eur-Ope nous redonne cœur. Chacun de ses signes se veut une accolade : l’écriture et le sens sur nos esprits malades exercent leur effet d’harmonie et de paix.

Crépuscule du matin sur la Tour de l’Europe à Mulhouse.

L’énergie n’est pas seulement scolaire, elle est d’abord solaire et solidaire ! Le miracle crétois, c’est celui d’Europe. Hors du monde étroit, elle développe une révolution qui demeure en action : qu’au-dessus de nos ravines s’illumine donc enfin l’émancipation féminine !

Capture d’écran des « Echappées belles » de France 5 : Grèce, le miracle crétois. Miracle minoen de la première constitution du monde et de l’envergure nautique.

REVOLUTION, RESURRECTION : en grec, un seul mot semble comme un coup de bec nous réveiller. Quelle pédagogie saurons-nous, par une compétence amie, créer contre « des dangers toujours présents » ? Haïdi fut « une femme profondément libre », mais à travers quels périls s’avance l’Avent ? Déjà pourtant un « Germe de justice » vibre : ANAΣTAΣIΣ, ANASTASIS, ainsi de l’abîme l’inespéré surgit.

Capture d’écran du reportage diffusé par France 3 sur Adélaïde Hautval.

One Reply to “L’énergie scolaire.”

  1. Quelle belle capture d’écran posant sur fond de forêt vosgienne Haïdi, cette captive d’Auschwitz qui en est revenue tatouée dans son bras et dans son âme, mais vivante, et ici profondément vivante en ses neveux et aussi au coeur des mêmes forêts des Vosges qu’elle aimait arpenter, où elle allait camper l’été avec les siens…. Comme si montagnes, arbres et fontaines se souvenaient de son être limpide… Ainsi la Vie parfois nous emmène dans de drôles d’écoles. D’un lieu de telle inhumanité, Haïdi sut faire une école d’humanité. Bénies soient toutes nos écoles et les maîtres et maîtresses qui y enseignent. L’européenne culture, cette culture des yeux largement ouverts, passe par elles, nos chères écoles de la République où s’apprennent liberté, égalité et fraternité. Dans une cour de récré’, le gingko biloba d’or répand ses mille écus. Ainsi les grands récits mythologiques allument aux yeux des enfants les étoiles d’or de la culture, belle échappée pour ceux qui ne la reçoivent pas à la maison. Vive les dispensateurs dans nos villes et villages de cette énergie scolaire, la plus propre et renouvelable de toutes, vitqle quand parfois les chemins marchent plus vite que les écoliers…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En publiant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here