P1030899

 

A l’heure où Paris et Berlin embrassent leur “horizon commun”, où la solidarité monte en ce monde en même temps que les crues de l’inhumanité, notre nom se rappelle à notre bon souvenir, à notre prompt avenir : EurOpe ne signifie pas seulement Large-Vue, mais contient également depuis trois millénaires, à partir du Proche-Orient, les durables moyens évolutifs de notre ambition, ou plutôt de notre mission, partagées. Tout a démarré sur le littoral oriental de la Méditerranée, autour de l’an mille avant Jésus-Christ : les techniques nautiques et l’art alphabétique mis au point et à disposition par les Phéniciens de l’actuel rivage syro-libanais sont nés juste au nord-ouest des sources judéo-chrétiennes, offrant d’emblée un berceau à la philosophie et à la démocratie grecques, donc à l’Occident, et ainsi au Couchant un vivant Levant. Ce galop de l’immigrée Europe figurée sur la monture mi-divine, mi-taurine, qui associe dans l’envol d’un même symbole tous les germes civilisateurs du commerce, ne peut se contenter d’être un motif de légitime fierté : car, nécessairement, il porte comme un irrésistible moteur, à la veille des élections de 2014, la réflexion et l’action des citoyens d’Europe. Que les images et les personnifications ne restent donc pas lettre morte, mais qu’elles suscitent des équipages responsables et des idées aussi pertinentes qu’innovantes !

P1030895

 

Or nous ne sommes pas de bois : nous sommes embarqués dans l’aventure de la paix, comme nous y entraîne le récent appel de Strasbourg.

Université d’Hiver de Strasbourg 2013

            L’Europe face aux Défis de la paix au Moyen-Orient

                     APPEL A L’EUROPE

Europe, toi qui es aujourd’hui le continent de la réconciliation et qui rassembles les citoyens de 28 pays de l’Union Européenne et ceux des 47 pays du Conseil de l’Europe dans la diversité de leurs cultures et de leurs religions,
Europe, toi qui nous donnes de jouir de la paix dans la liberté et qui séduis tant de peuples de la planète,

Accepte que nous, tes citoyens réunis à Strasbourg en Université d’hiver te fassions part des inquiétudes grandissantes que provoquent en nous la montée dramatique de la violence au Moyen-Orient et les dangers qu’elle fait courir à la paix dans le monde. Face à de tels défis, au nom des valeurs qui nous unissent tous, nous ne pouvons pas nous taire. C’est pourquoi, à la fin de nos travaux, nous lançons à celles et ceux qui ont la responsabilité de diriger le continent et les pays qui le composent un Appel pressant à la vigilance et au sursaut nécessaires pour que tu redeviennes au plus vite ce que tu es : la boussole de la paix et de la justice au cœur d’un monde de plus en plus troublé et qui peine à organiser son vivre-ensemble.

Citoyens de toute l’Europe, Elus, Conseil européen des Chefs d’Etat et de Gouvernement, Commission européenne, Parlement européen, Conseil de l’Europe, nul ne peut ignorer que le Moyen-Orient est, depuis des décennies, un foyer de tensions exacerbées et un lieu de conflits incessants qui menacent toujours plus la stabilité mondiale. De tous, sans exception, les raisons du désordre sont parfaitement connues : l’injustice, l’oppression, l’occupation, l’autocratie, la pauvreté, l’humiliation et jusqu’à l’exploitation sacrilège des religions par tous les extrémismes.

Mais nul n’ignore non plus les chemins pour sortir de l’ornière. Tous, nous savons que seule la vérité au lieu des mensonges éhontés, seule la justice au lieu du mépris du droit et au lieu de l’impunité, seul le respect de la légalité internationale au lieu de ses contournements hypocrites, permettront au Moyen-Orient d’aller vers un chemin de paix durable.

Hélas, nous observons avec inquiétude et tristesse qu’entre ce qui est dit et partagé par tous et ce qui est réellement fait et mis en œuvre par les instances européennes et nationales qui en ont la responsabilité, l’abîme se creuse chaque jour un peu plus. L’Europe, le continent de la justice et de la paix, laisse dormir tranquillement dans les tiroirs les résolutions de l’O.N.U relatives à la paix au Moyen-Orient. L’Europe, le continent de la diversité et du pluralisme, laisse pénétrer dans son corps réconcilié le venin de l’exclusion et du racisme. L’Europe, le continent des valeurs partagées, laisse s’émietter sa conscience humaniste.

Un tel écart entre les paroles et les actes ne peut plus durer. C’est pourquoi, nous Réseaux citoyens des acteurs de paix à Strasbourg, nous lançons un Appel pressant à toutes les instances européennes. Qu’elles retrouvent au plus vite la cohérence indispensable entre le Dire et le Faire, entre les valeurs proclamées et les valeurs mises en œuvre. Elles le feront en redonnant au politique la primauté sur l’économie, à la lucidité et au courage, la primauté sur l’indifférence. Elles le feront en se mobilisant, quoi qu’il en coûte, pour l’application stricte du droit international et en associant à ce sursaut indispensable l’ensemble des citoyens européens et les médias qui sont à leur service.

        Pour tous, la paix au Moyen-Orient ne saurait être matière à option.

            A Strasbourg, le samedi 14 décembre 2013.

   Le Réseau Solidarité Paix au Moyen-Orient de l’Alsace

           Le Réseau citoyen des acteurs de paix Chrétiens de la Méditerranée.

P1030894

2 Replies to “Horizon commun.

    1. Surtout si le… langage ne ment pas, mais débouche sur l’action comme le préconise cet Appel à la conscience européenne en général, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *