400px-Parus_Kyiv

Pour l’Ukraine, tâche cyclopéenne : intégrer “la famille européenne“… Elle en fait partie intégrante pourtant, par la nature, la culture et les ans, malgré les divisions qui la malmènent.

 P1030971

Jacob lui-même a reconnu bien tard qu’il était demeuré sous le regard de Dieu, de sa tendresse qui patiemment redresse : “Ainsi Dieu se tenait là, mais je ne le savais pas”.

Georges-Bernanos

J’entends l’humanité venir emplir les phrases de Bernanos qui sait réveiller sans emphase: “Qui se soucie de l’air qu’il respire avant qu’il ne manque à ses poumons ?” (Ecrits de combat rédigés au Brésil en 1939). Partageons, protégeons, ce souffle aux sacrés bonds !  Laissons travailler les Larges-Vues d’EurOpe : dans un secret fécond, dans son hospitalière maison, entre les entrées et  les issues, sans cesse elle porte toujours mieux et plus loin à demeurer témoin comme à porter des soins.

700px-Iguazu_Décembre_2007_-_Panorama_7

Rassurez-vous, je ne confonds pas Europe avec un Esprit qui, plus que philanthrope, organise notre amour à sa guise chaque jour : “Construisez votre espace, aidez-vous de Ma grâce !” Certes, notre devoir est infini, mais à travers lui Son cœur nous bénit.  

800px-Lavra_panorama-kijev

Humblement maternelle est la fraternité, semble dire l’Ukraine par peines et par plaines : sachons donc la traiter en fragile étincelle. Par l’haleine de nos bronches, l’appel se diffuse à des milliers d’archipels. Car dans chaque famille, où tout s’accomplit malgré nos oublis, l’amour scintille et brille : inconditionnel ou bien plutôt éternel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *