femme_fenetre

Europe semble passer par l’Assyrie, par ce site du VIIIe siècle avant Jésus-Christ qui enrichit le musée du Louvre d’un regard traversant l’histoire et l’espace : Europe ouvre nos fenêtres.

Elle est de cette contrée où la femme fait face et transforme son voile en une courageuse voile de découverte, car elle est née pour s’appeler, pour appeler, “Eur-Ope” : c’est-à-dire “Vaste-Vue”.

Saurons-nous l’entendre, nous entendre et, dans le vent toujours nouveau, tendre ensemble vers le bien commun ? A travers nos anciennes cités d’Occident, le soleil ne veut pas seulement se coucher : au Levant, nos vieilles pierres s’ouvrent en des fenêtres battantes d’espérance et d’attente ! Elles tendent notre oreille à l’harmonie, à la beauté créée comme à l’accord fraternel.

 

Dès lors, ce nom d’Europe a mué le crépuscule

qu’il impliquait au coeur de sa langue d’Orient

en une Vaste Vue d’ensemble majuscule

qui se lève encore, nous regarde en souriant,

en la vive étincelle

d’une invite nouvelle,

en plume d’oie écrivant,

en douce rose des vents,

en un gnomon d’étoiles

guidant nos plis de Toile,

nos fronts jusqu’au réveil,

nos monts jusqu’au soleil…

Toi, jeune Europe, fais-nous renaître :

ouvre à la liberté nos fenêtres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *