9782343077710r
editions-harmattan.fr

Que de surprises en cette brise d’Avent ! Un chef d’orchestre n’attend pas qu’on séquestre le chant. La phrase s’embrase, son tempo comme une eau soulève la sève et la vérité ne peut abriter d’une lave qui nous lave. Dans l’accord, âme et corps qui nous montrent les rencontres sont épris de l’esprit. Déchirant sa brume et ses tares, Paris se parfume, se pare : entre Le Neveu de Rameau et Marcel Proust à demi-mot, Jean-Paul Penin vous entraîne, au rythme d’un violon tour à tour mendiant et fécond, sur les profonds quais de Seine jusqu’à la mélodie de l’enfant, qui dépend, mais qui sauve et défend.

P1020446
Cliché Théâme.

“Une amie en poésie” connaît et sait l’accord parfait, celui qu’à peine on espère et qui sème des repères tout au long du quotidien pour le rendre musicien : alors, Peut-être, Tu dis  pour naître. Quand on a cherché, marché, avec Martine Blanché, la fidélité de Claude Vigée est présence et vigilance engagées, loin des horizons fermés ou menteurs, sur des houles de feuillages chanteurs : grâce à l’énergie pédagogique, fédératrice, car poétique d’abord, mue par le magistral doigté d’Anne Mounic et par le délicat toucher de ses déclics.

ob_77688f_paris-illuminations-noel-2012-galeries
Grand magasin parisien, eurodif-fo.com .

Mais les merveilles amicales ne sont jamais à fond de cale. Voici qu’un troisième mouvement de Concerto déconcertant, inédit, mais non sans charme en cette veille de Saint-Nicolas qu’on peut ainsi fêter avec éclat – bouleversant jusqu’aux larmes, jailli d’un grand magasin parisien bien loin des valses de 1930, vous fait monter l’escalier magicien vers une enfance où respire l’attente. Les cadeaux providentiels ne sont-ils pas essentiels quand ils désarçonnent autant qu’ils rayonnent ? La réponse émane du musicien public d’En bleu majeur : Ce serait un vol […] de garder cette beauté pour soi-même.

3 Replies to “En accord résonnent les gestes qui donnent.

  1. Ah ! Ce flashmob des Prodiges ! 3’33 de pur bonheur et d’enfance en ces temps si sombres.
    GRAND MERCI !
    Et comme le dit si bien mon ami Raymond Piela , essayons ” de trouver chaque jour la petite étincelle de Lumière qui nous murmure que ce monde est beau et que la vie est un miracle.”
    P.S.: De miracle à prodiges… Grâce à THEAME, je viens de commander la pièce de Jean Vauthier; Je suis impatient de lire, à défaut de voir et d’entendre….

  2. Les Prodiges de Jean Vauthier ont peut-être un peu vieilli puisqu’ils datent de notre enfance et qu’on nous en recommandait la découverte pendant nos études ; mais il ne tient qu’à nous de rendre durables l’esprit d’enfance, les études et l’émerveillement qui mettent encore en oeuvre ou en lumière les prodiges. Bonne lecture !

Répondre à Chantal Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *