Certains jours entraînent l’exode hors du brouillard : vue de ces jours-ci
sur les Alpes bernoises depuis le Markstein.

Il faut ensemble marcher pour mieux chanter et chercher. L’exode et l’ode semblent parents : lien apparent seulement. La voyelle o nous ouvre la voie autrement s’il s’agit de route ou bien de joie vocale… Déroulons donc l’alphabet qui nous met en branle vers les sommets, dont chaque caractère éclaire l’atmosphère. Avec l’ALPHA vient l’Oméga pour peu qu’Omicron se retire, que des VISions veuillent se dire à travers l’EurOPE, ce continent qui peut enfin construire maintenant.

Affiche de la Conférence sur l’Avenir de l’Europe.

De même un synode planétaire peut aller plus loin qu’un mousquetaire pour faire converger inventeurs et bergers, pour qu’avec le brise-glace courageux passe la grâce.

Affiche du Synode, lancé le 14 janvier dernier à Mulhouse
au centre Teilhard de Chardin par Mgr Gilles Reithinger
qui utilisa judicieusement l’image du brise-glace.

Une vérité sait naître par une simple fenêtre. Or « le battement de cœur du monde » est perçu, parmi les Apparentes coutures des Sages femmes et leurs obscures figures qui durent, tel le « Qui cherches-tu ? »

Première de couverture du roman de Marie Richeux,
Sages Femmes, Editions Sabine Wespieser, 2021.

Son enfant Suzanne – rimant avec Anne – qu’elle a porté vient escorter l’auteur, en « puissante boussole », dans un passé qu’elles consolent et délivrent ensemble. L’aiguille de l’accouchement a pu d’un coup les « préparer à l’imprévu » : nulle d’elles ne tremble. L’exode qu’est toute naissance va déboucher sur une ode de reconnaissance à déclencher.

Quatrième de couverture du roman Sages Femmes de Marie Richeux,
qui entre en résonance avec la récente mini-série d’Arte Nona et ses filles.

Voici qu’une enquête révèle à Reims les racines où se mêle à l’horreur cachée des jours passés l’immortel amour : « Cet hôtel-Dieu étant une maison de la miséricorde, la charité qui n’a pas de borne et qui ne fait exception de personne, doit être exercée envers toutes personnes malades qui sont dans la nécessité, de quelque nation, païs, sexe et religion que ce soient. » La règle tissée par les Augustines, dévoilant des ans les ténébreux pans, fait sonner la basilique en sourdine…

La basilique Saint-Remi le 1er mai 2019.

Dès lors, la jeune mère va, d’un solide et limpide pas, vers l’« ultime naissance » par laquelle commence mystérieusement son roman. Est-ce que le pourquoi-comment de cette quête lance la fête en forme de Toile de communications nouvelles, en cosmique élan de communion ? Le jésuite Teilhard de Chardin donna suite à l’heureux jardin édénique par la paléontologie, par la découverte d’une ample mélodie : puisse la libre métHODE du point Oméga, malgré nos dégâts, changer en douceur, en ode, nos pires exODEs.

Monument aux morts de Mulhouse, avenue du président Roosevelt.

One Reply to “D’exode en ode.”

  1. Le thème de la route et du chant est très riche. Lors de l’Exode fut chanté le cantique de Moïse : « Il a jeté à l’eau cheval et cavalier ». Plusieurs psaumes sont des chants de pèlerinage notamment « J’étais dans la joie quand je suis parti vers la maison du Seigneur ». Saint Augustin explique que les chrétiens chantent comme des voyageurs qui rythment leurs pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En publiant un commentaire vous acceptez notre politique de confidentialité

Anti-spam

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here