100_6310

“Guillemette, Gentillette”, a soudain retrouvé, puis fredonné, sa Grand-Mamie qu’elle fait rayonner. L’on se rappelle aussi la Farce de maître Pathelin, où garces, garcettes et garçons ont su créer la comédie afin de suppléer aux manques de la société française et de donner à leur peuple un peu d’aise. 

french-pathelin-and-guillemette-from-the-farce-of-master-pierre-pathelin-c-1465-woodcut

Néanmoins, notre Guillemette vers qui volent les souhaits, les douceurs et les jouets devient aussi “reine magette”, adorant les épiphanies qui rendent la vie si jolie, écoutant déjà le chant de Charlot qu’inspira la même farce à grelots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *