A Strasbourg place Gutenberg, en la Saint-Jean 2017, commence la Nuit de lumière. Cliché Théâme.

Lorsqu’une fenêtre s’imprime dans la lanterne ou bien, en prime, tout au long de la façade en grès, la rue du Jeu des enfants sans regret s’écrie Halte, à coups d’innombrables pavés en couleur et de passants passeurs ivres de chaleur, à l’asphalte du malheur.

Strasbourg, rue du Jeu des enfants, camionnette de Dan 23. Cliché Théâme.

Alors La Nuit transfigurée sème ses graines de clarté. Hélas, Jean fut décapité, mais la vie n’est plus emmurée depuis qu’avec l’eau l’Esprit nous baptise et nous guérit.

Strasbourg, église Saint-Jean, 24/06/17, l’orchestre de l’Ill avec Emma Errera dans “La Nuit transfigurée”. Cliché Théâme.

Quand soudain l’été semble arrêté sous les trembles, l’improvisation – sous l’inspiration de l’humble Troupe naissant d’un groupe – renoue spontanément, dans un aimant élan, avec le génie où la paix apPARAÎT par la Fantaisie.

Soirée terminale de “L’Oignon“, rue du Château d’Angleterre à 67300 Schiltigheim. Cliché Théâme.

“Le premier jour de classe” peut même se profiler s’il veut obéir à l’empire harmonique du rire !

“L’Oignon” dans son assiette, cliché Théâme.

Pour peu que sur les champs passe le vent du chant, le bel orage les dévisage.

A quelques encablures de la Cour du château d’Angleterre, cliché Théâme.

Le Yucca se réjouit, avec la rose trémière tendue vers l’ondée première, du jeu qui l’éblouit.

Yucca hébergé, cliché Théâme.

Et Le grand méchant Renard vous abrite de la violente averse qui crépite. Puis la gratuité, sans rien ébruiter, rouvre la fenêtre qui vous fait renaître à l’amour de la joie, à la joie de l’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *