51ZVP45BZZL._

L’autre soir, la lucarne télévisuelle de France Ô s’ouvrait sur une aventure dansante et colorée qui avait tout d’une fiction plus que plaisante ; mais ses bons sentiments ont vite laissé place à la réalité transportée par la grâce, à la vraie Marie Dô qui se voyait grandir en âge, en courage : l’âme sait rebondir en entraînant nos yeux comme les personnages vers d’autres rivages sur la voix qui voyage.

images

Il suffit parfois d’un son à travers la révolte pour mûrir des récoltes, pour dégager l’horizon : qui fait danser la poussière délivre aussi la lumière… Marc-Alain Ouaknin rappelle d’ailleurs que Rabbi Nahman de Braslav enseignait en Ukraine au XVIIIe-XIXe siècle : “Souviens-toi de ton futur”. Le même sage affirmait : “C’est une sainte recommandation que d’être toujours joyeux”. Sans doute cette poussée de générosité qui vient de plus loin que notre cœur, de plus profond que notre souffle, s’incarne-t-elle dans les dons déployés en rythme à foison par des êtres qui nous étonnent, en qui l’éternité rayonne d’un nouvel appel léger, aussi proche qu’étranger. Alors une chanson peut rendre témoignage et les anges, sans façon, bousculer nos équipages au pas de l’unisson que nul profane jamais ne fane :

“Je TE veux juste proche
là où TU peux rester pour toujours
TU peux être sûr
que ce sera le meilleur endroit

[…]

Personne personne personne
ne peut changer ma façon de ressentir
personne personne personne
ne peut changer ma façon de T’aimer
TOI seul
peux changer ma façon de T’aimer

Je connais des gens qui explorent le monde
pour trouver quelque chose comme ce que nous avons…”

(Adaptation française de la chanson d’Alicia Keys “No One” interprétée en anglais par soeur Cristina Scuccia lors d’une récente séance italienne de “The Voice“.)

 bonne-soeur-the-voice-600x280

Ainsi va la vie, du passé le plus obscur jusqu’à l’harmonie, à la clarté du futur : pour que l’âme sourie, pour que son amour silencieux crève les nuages aux cieux, pour que rien ne s’oublie, sachons tenir à l’avenir, au-delà des symphonies – et des écrans petits ou grands – comme des chorégraphies !

One Reply to “Danse avec la voix qui vient, qui pourvoit !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *