51JnjceTHCL.Image._

Au fin fond de l’Etat de New York, au bord du lac Cayuga, se trouve une autre Ithaque.

391353_10151367819531624_1617456384_n

Ithaca College semble se remettre sans cesse à l’heure de l’éducation, de la culture, pour que l’Occident se lève fidèlement de manière à rester en accord avec le Levant. L’un de ses professeurs, Robert Ziomkowski, donne des cours et publie des ouvrages sur la civilisation occidentale dont il connaît bien certains maillons forts, comme Manegold de Lautenbach souvent cité par Théâme, mais surtout et sans aucun doute l’île d’Ithaque, toujours au cœur de notre aurore culturelle et commune.

PHOTOLISTE_20090708173225_grece_ithaque_600_

La chaîne européenne Arte vient précisément de revisiter l’Odyssée d’Homère en la plaçant du côté d’Ithaque, à la manière de Simone Weil qui voyait l’Iliade comme le poème de la force, déplorant et magnifiant ainsi la puissance d’une paix qui serait enfin quotidienne, en prélude à l’Union européenne encore lointaine…  La philosophe commentait ainsi la première épopée homérique en 1939-1940 dans ce qui devait devenir La Source grecque : “Les brèves évocations du monde de la paix font mal, tant cette autre vie, cette vie des vivants, apparaît calme et pleine.”

playerep12-jpg_1-7576412-imageData-5278177

Ainsi, sans cesse, Ithaque se décentre : son nouveau lieu de tournage est portugais, son ancre semble jetée sur un rivage d’Amérique, et ses Ulysse demeurent innombrables dans le sillage du Manegold si bien présenté ou plutôt rendu actuel, presque immortel, par le même  professeur Robert Ziomkowski enseignant à Ithaca !

Liliane-PIERROT

Du village alsacien de Lautenbach et du XIe siècle, que ce soit en latin, en anglais ou en français, ce clerc mystérieux nous a légué des lignes indiquant une patrie qui nous enracine plus dans l’avenir que dans le passé : “in ea quae ventura sunt, extendamur” ! Robert Ziomkowski traduit ainsi ce cri d’espérance et d’encouragement évangéliques lancé par Manegold au chapitre XXI de son Livre contre Wolfhelm : “the Spirit of piety makes us leap across to this infinite number of remaining days”. Nous pourrions l’entendre comme un appel à la civilisation créatrice : “Lançons-nous dans l’espace des événements à venir !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *