P1020638

Escapade en gambades sur des sites et lieux plutôt jeunes que vieux : Hunawihr, Colmar, puis Murbach et Lautenbach sur le Seizième Chemin d’art sacré, enfin Linthal…

P1020600

C’est étrange, un été qu’un souffle d’anges s’en va fêter d’une haleine discrète, du Florival aux Crêtes… Mais que d’apparitions, juste avant les labours, au-dessus des routes, des chantiers et détours !

Depuis Hunawihr et ses douces collines, ses reposoirs, ses éclosoirs et ses papillons, ses sources cristallines où semblent confluer les lignes, les signes, mais sans rien polluer, sous quelles ailes là-bas le Rhin, la plaine avec le vin, tout à coup se constellent d’une hospitalité qu’on entend palpiter ? D’une étymologie haute, ce mot change l’inimitié – sous ses cages et grillages – sans jamais agir à moitié : l’ennemi devient ami, hôte qui sache autant accueillir l’étranger, l’autre, qu’à son tour venir partager avec lui les merveilles du jour et de la veille.

P1020604

[Unterlinden  à Colmar.] Dès lors les humbles visitations de nouvelles vraies ruissellent, laissant la place aux invitations : le son des cloches de vous s’approche pour glisser dans votre oreille, pour hisser un suc d’abeille.

P1020643

[Murbach.] Au volant du roman, voyez la toile mettre les voiles.

P1020654

C’est comme si le tissu révélait le fil ténu de l’âme légère et vive, en déliant le handicap, puis en maintenant le cap sur les rives, près des grives.

P1020647

Crucifiés aux murs, nous rejoignons le pur essor de la gloire sous le regard du feu, sous le parfum du jeu, sans cri de victoire : c’est un secret solide et prêt, qui nous escorte de porte en porte.

P1020669

[Lautenbach.] La véritable hospitalité n’est que parfaite mobilité. Jamais un ange ne nous dérange ; mais, par moment, cet hôte attend que nous devenions habiles et, dans ses mains, plus agiles.

P1020680

Allons habiter, avec tous les anges courant sur nos granges, l’hospitalité qui pousse et qui gagne de val en montagne. Allons escalader la paix en réalisant la Promesse chantée par la flûte au plus près : noce de force et de tendresse…

P1020686

A Linthal résonna le Livre de Tobie, dans le miel clair du ciel, entre hospitalité fraîche et joie qui marie : “Ce document signé fut doublé, divisé : chacun en a gardé le fragment symétrique… Trouve-toi donc, mon fils, un compagnon unique et sûr.” Puis, sur le chemin de Médie s’est ensuite avancé Tobie : à lui l’archange guérisseur Raphaël se présenta comme sorti d’Israël[Chapitre 5 …] Leur long périple sut rendre la vue au père, après une alliance du ciel et de la terre. [Chapitre 11; traduction et adaptation de la Septante proposées par Théâme.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *