Place de la Cathédrale
Strasbourg, place de la cathédrale, www.photo-alsace.com .

Au lieu de faire fausse route ou faux bond, comment enfin suivre une plus juste route ? Nous nous demandons souvent si les toponymes des villes françaises sont masculins ou féminins. Sans tomber dans un sexisme ridicule, mais en résistant à la pente de l’habitude, optons pour la première solution en ce qui concerne Strasbourg, tant les sonorités de son nom sont connotées par la fondation comme par l’action, et parcourons ensemble un instant une portion d’espace et de temps créateurs, comme le veut le sens qui veille étymologiquement sur ce centre des routes.

cscsadow
Massif méridional de la cathédrale de Strasbourg, jean-marie.poncelet.pagesperso-orange.fr .

Prenons d’abord, avec le psaume 89, “la mesure de nos jours”, de chaque existence toute de merveilles et d’exigences, de la paix si délicate et si décisive qu’elle seule change le temps en un champ de possibles, en un partage au prix indicible, en un pouvoir de voir plus loin comme EurOpe et de prendre soin… Les nombreux cadrans solaires, les géniales horloges successives, qui ornent la cathédrale de Strasbourg ne suffiraient pas à faire de cette ville depuis le Moyen Âge le “cadran solaire de l’Europe” tel que le proclame pourtant l’exposition permanente du Lieu d’Europe qui rayonne au seuil des Institutions européennes, si les techniques humaines n’avaient développé le savoir-faire pour le salut de tant de frères éloignés, menacés, différents, et pour la liberté plus chère que le sang.

P1060118
Au Lieu d’Europe à Strasbourg, cliché Théâme.

Suivons donc concrètement le Parcours d’Europe qui commence par ce désormais haut lieu strasbourgeois.

inaug parcours d'europe
Le Parlement européen, l’une des étapes du parcours d’Europe, media.strasbourg.eu .

Au moment où Strasbourg fête le millénaire écoulé depuis que le tout premier tracé de sa cathédrale vers le ciel s’est lancé pour qu’elle traverse la barbarie des guerres, à notre tour et chaque jour, faisons juste route à travers les doutes ; au lieu de tourner en rond, tâchons de faire vrai bond, de rebâtir les valeurs détruites en chassant – et fuyant – la fuite.

rosace-orgue-cathedrale-strasbourg-(12)
Strasbourg, rosace de la cathédrale, www.strasbourgphoto.com .

Car, comme le savait et sut le suggérer Robert Schuman, «L’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait.» (Déclaration du 9 mai 1950.)

Pour lui, l’Etat importait moins que les âmes, que les esprits et ce qu’il appelait “l’état des esprits”, malléable aux seuls projets de paix, d’ailleurs seuls dignes de nos préoccupations, occupations et passions. Ensemble, poursuivons donc pas à pas cette route du respect, de l’audace et de l’écoute, sans faire faux bond, mais en compagnons de traversée et de pensée.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *