bur61

L’été se prête aux rencontres comme aux retrouvailles, par-delà les océans et les mers. C’est ainsi que l’on mesure combien la fidélité fait fructifier à son humble échelle amicale l’espace et le temps. Nous connaissons tous de ces professeurs-chercheurs hauts en couleurs, au verbe éclaireur, à l’énergie stimulante autant qu’élégante : de tels physiciens se font musiciens, de tels chimistes à la renommée internationale sont autant d’alchimistes de l’espérance et de la transmission.

100_2979

Ainsi les canaux s’assainissent et l’eau court entre les prémices des futures moissons comme de l’unisson : la cadence de la danse n’est jamais loin ! Elle prend soin des étudiants comme des élèves : de la pensée bouillonne la sève, car seule la liberté sait construire et cultiver. De conférence en convergence, de son cœur qui bat, toute amitié va  tirer du voyage de nouveaux ouvrages, des plans l’élan et les livres qui délivrent : certes, ses câbles paraissent aériens et célestes ; mais son contact est solidaire, terrien, par des gestes qui restent, fructueux comme autant de liens.

burkina-fonio-aprossa_0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *