Au bout du conte, cinemovies.fr .

Allez jusqu’au bout du CONTe ; car, pour solde de tout COMPTe (1), dans l’obscurité de la chambre noire ou des tons d’ivoire, une vérité change en enthousiasme le moindre fantasme.

Alors, tout vous sert, licornes et cerfs, pour passer les ponts et les cimetières de Paris, pour que la porte ouvre sur la lumière, pour que la pantoufle de vair pulvérise le rire amer, pour qu’aux aiguilles de la montre, sans nœuds, les vrais amis se montrent. Les tableaux les plus flous, d’un geste fort et doux, transforment les bruits en musique : dès que la baguette magique jette un sort à la mort, tombe en poussière la légende, et la vie se lève plus grande que l’or, l’argent et tous les trucs. Car, bien au fond du stuc,  les sucs ruissellent, se parlent, bouillonnent : ne soyons plus au téléphone des statues d’art premier ! Un souffle printanier rend enfin plus clémentes nos cécités démentes…

chasse-tapis_604

Des Mille et une nuits que la vie sauvée suit au Livre des Chemins pour des questions secrètes, dialogues et conseils, jusqu’à ce que l’âme soit à son souffle prête, nous mènent au réveil.

9782226194114

Ainsi les dates laissent mûrir de bonnes dattes, ainsi l’échec devient moins sec sous le murmure d’humbles herbes : au commencement s’incarne le Verbe.

Jn3detail2

Devenir enfant est tout le problème du vieux NICodème qui certes ne s’en laissa pas conter, mais qui trouva Celui sur qui compter. Ne soyez pas… NIGauds : voyez Au bout du conte, voyez comme le plus épais brouillard s’allège et monte, délivrant nos regards pour de nouveaux départs.

(1) En majuscules et gras figurent des radicaux rapprochés par l’étymologie : par exemple, COMPTer et CONTer montrent la convergence des pensées dans la netteté, qu’il s’agisse de calcul ou de tradition orale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *