P1010577

La suite attendue de l’ouvrage d’érick Cakpo sur l émergence de l’art d’inspiration chrétienne au Bénin est parue sans tarder chez le même éditeur : à présent l’Art chrétien africain révèle ses caractéristiques et ses enjeux.

toffo9

Sur papier satiné, le texte et les images en noir et blanc de cette nouvelle étude montrent l’inculturation, définie par le Père Pedro Arrupe comme l’incarnation de la vie et du message chrétiens dans une aire culturelle concrète (p.9), en pleine action : par-delà l’Eglise Navire et le Fiat novateurs ornant les pages 20 et 54, après Adam, l’ange et la Vierge à l’Enfant qui ancrent authentiquement la théologie chrétienne dans les terroirs africains (pp.56, 59 et 97),  l’ “eurodulie” (désignant p.133 une soumission à l’Europe ?) desserre son vieil étau pour faire enfin respirer largement l’inspiration et la spiritualité de l’Afrique touchée par l’onde du baptême : les deux figures de la page 162 présentent l’ harmonieux passage du monde mythique au mode christique.

interieure_du_monastere_LN_206_TD_100124_005

Parcourons donc en ce jeudi saint l’ouest d’un continent ainsi revisité par un de ses fils, et retournons aux sources qui ruissellent pour tous. Ici l’homo depictor (surtout doué pour la représentation) par lequel on définissait jusqu’ici les peuples africains (p.172) s’approprie d’une manière originale et lumineuse, dans les matières qui lui sont familières, les images du salut : avant tout les figures de Jésus et de Marie (p.174).

arton931

Au Bénin, le monastère de Toffo, déjà visité par vidéo chez Théâme, est la vibrante illustration de la conclusion sur laquelle s’ouvre (p.178) ce nouvel ouvrage de fond signé par Erick Cakpo : l’art chrétien inculturé, au vu des dialogues qu’il initie entre les cultures, apparaît comme la passerelle nécessaire vers les fondements de chaque culture.

15CheminCroix15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *