Hercule pensif porte la chaire dans l’abbatiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul d’Andlau.

Parfois un héros mythologique peut revêtir un rôle angélique : le mystère du soir qui devient encensoir fait ainsi qu’Hercule parmi nous circule.

L’heure d’Europe sur les crêtes vosgiennes : le crépuscule permet que demain vienne.

À peine l’ombre veut-elle s’évanouir que d’autres merveilles vont s’épanouir.

L’aurore illumine Mulhouse (ou “du-Moulin-les-Maisons”) et la Forêt-Noire.

Par les franges du brouillard, comme un ange le chevreuil passe un œil. Mais nulle cigogne perchée là-haut sur son poteau jamais ne se cogne à son regard. Quelle présence protectrice multiplie devant l’horizon ses ailes d’air et de tisons sur les chauffeurs, les conductrices ?

Soudain entre tourbe et ravins, des courbes : viaduc de la D 1083 enjambant l’A 35 à la hauteur d’Ebersheim.

D’un bond, le pont change l’autoroute en cent gerbes de gouttes, en un murmure attentif, à la vitesse rétif. L’image est certes floue ; mais, au-dessus des roues aveugles, les viaducs ensuite vont offrir leur sollicitude par-delà nos désirs.

Nous ne parvenons pas à compter les ailes qui déploient ainsi leur aide fraternelle.

Et voici qu’à l’ombre d’une chapelle ancienne se brode une jeune dentelle, où le rayonnement divin mûrit et fermente comme un vin sur la colline aux vagues fines, où l’aïeule a mis les pommes de terre en sac, où la jeannette a cru se perdre dans un lac…

Sylvie Lander à la chapelle Ste-Marguerite d’Epfig.

De ciel la terre germe, l’obscurité se ferme, et des flots de raisons lancent leur floraison.

Sur le maître-autel de Ste-Marguerite brille la “Floraison ardente” de Sylvie Lander.

Une source face à l’ossuaire est un estuaire plus qu’un suaire.

Epfig : cimetière et jardin médiéval autour de la chapelle Ste-Marguerite.

Mais un autre être céleste non loin de là propose de candides soins.

Détail d’un vitrail : signé par Barthélemy Linck (1620), provenant de la Chartreuse de Molsheim, exposé à la Seigneurie d’Andlau dans le cadre de “Mille ans de Monastères Alsatia 700 – 1700”.

Dès lors, quiconque fuit l’incurie habite une noble seigneurie !

Seigneurie d’Andlau.

Même l’ourse de Richarde peut lever la tête au-dessus du puits miraculé : la crypte sait lier aux hommes les bêtes comme à la grave prière la fête.

Crypte de l’abbatiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul d’Andlau.

Les Européens montrent aussi que le talent subvient au souci pour peu qu’on aime inventer, créer, ensemble pour sauver ce qui nous entoure et qui tremble… Le Chant de la mer la célèbre et la sert.

https://www.cinemamoderne.com/films/details/le-chant-de-la-mer/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *