P1050385
FINNELE, première de couverture, cliché Théâme.

Nous avons tous dans nos armoires et nos mémoires familiales, dans nos miroirs et nos tiroirs partagés, des images noir et blanc gravées par les conflits passés.

P1050387
FINNELE, deuxième de couverture, cliché Théâme.

Mais Anne Teuf garde de sa famille haut-rhinoise et du front d’Alsace (1914-1918) les couleurs qui rosissent de vie donnée son propre front pourtant devenu dépositaire de tant de guerres où l’on se terre.

FINNELE, page 1, cliché Théâme.

Car jeux et rires d’enfants sont ce qui le mieux défend les provinces disputées : quand la grâce est écoutée, la ligne du crayon est vigne de rayons. La fine coule avec moins d’abondance et de bienfaits que le tracé qui danse, que la bulle qui plaisante à mi-voix, que la planche où l’invisible se voit !

P1050389
FINNELE, troisième de couverture, cliché Théâme.

Soudain grand-mère Joséphine écrit elle-même et dessine, sur un ton primesautier – plus que celui du psautier – qui bondit sans ambages de langage en langage pour que la paix vienne à jamais.

P1050386
FINNELE, quatrième de couverture, cliché Théâme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *