Cathédrale de Strasbourg, hommage à Tomi Ungerer le 15 février 2019.

Tomi parti ? Son rire nous tire et ses dessins sonnent sans fin.

Fascicule de l’hommage, illustration de Tomi Ungerer.

Les couleurs reviennent : l’âme est musicienne.

Les Hautes Vosges en cette fin d’hiver.

Les continents s’en vont chantant puisque la rencontre bat mieux que la montre.

Alejandro Sandler né en Argentine et membre de l’ensemble “Passerelle” : “Eternelle source” à l’église Ste-Marie de Mulhouse le 17/02/19 .

Car l’unisson donne le ton à la passerelle juste et fraternelle, comme au zoo quand l’échelle monte haut pour le bien-être des animaux toujours à naître.

Zoo de Mulhouse.

Mais il faut pour cela ne pas ternir l’éclat du matin, qui se lève dans les veines de sève aux caresses du jour, au cœur comme à l’entour.

Gallimard.

Jusqu’au bout du monde et reliant les horizons, plus fort que les trahisons un message abonde.

Roman de Dai Sijie.

“Nouvelles vies”, “son double pont et ses trois étages”, tels sont les traits d’une singulière arche qui mieux que la tempête marche, tandis qu’en Alsace des canoës cabotins tentent d’imiter Noé.

Choucrouterie saison 2018-2019.

En deux salles et deux langues, nul danger que l’esprit tangue…

C’est un joli bateau qui est tout écolo’

Il glisse sur l’eau et ‘pète pas trop haut…

Puisque la Collectivité européenne d’Alsace marie deux mentalités pérennes, songeons à maintenir le cap fraternel, avançant au LARGE et secouant les charges superflues pour que le courant éternel nous donne l’audace de briser la glace, pour qu’enfin être EUROPÉen rime avec : bien VOIR près ET LOIN. Car où seraient les repères entre la province et l’espace long, pour sortir des repaires, sinon en EUROPE, ce bon échelon ?

Voltaire Editions.

Par ses initiatives et ses prises de position, Erwan Quinio semble souscrire à la définition de Georges Bernanos : “La jeunesse est un risque”, mais ce risque “est béni”.

Relevons les défis pour qu’à l’échelle européenne l’amour anéantisse la haine : oui, nous dit ce Breton, l’Europe est comme un don en profondeur “aimable”, voire un “aimant” capable de changer les dangers en cohérences de convergences : par une réflexion plus citoyenne, digne des élections européennes.

Erwan Quinio : “Le Défi eurocitoyen” présenté par Jacques Schmitt, dépôt légal février 2019.

 

 

 

 

 

One Reply to “A l’échelle fraternelle.”

  1. Que de barreaux sur cette échelle la plus fraternelle du monde. Le pasteur de Dai Sijie (son grand-père) m’évoque notre jeune curé coréen Yongup Song. L’église asiatique vient à propos évangéliser la vieille Europe oubliant ses racines chrétiennes : deux ans après Yongup, un autre jeune prêtre coréen vient d’arriver ici le 16 février ; il ne parle que deux mots de français (bonjour et merci). Dans un an il sera curé de paroisse dans nos villages sous-vosgiens. Drôle d’Europe – n’est ce pas, Erwan Quinio ? -, qui exporte des armes et importe des prêtres. Heureusement, il reste des musiciens, des dessinateurs, des églises ouvertes, des théâtres pour dire non à la guerre. Le lion alors peut redevenir symbole christique et le bleu du ciel un appel à la tendresse plus forte que les guerres

Répondre à Miguet Anne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *