Une statue devient réelle à l’appel de la sauterelle : détail d’un groupe mulhousien sculpté par Jean-Louis Toutain, « Sans les petites roues ».

Parfois, sur un bras artificiel va la vie, sans fin prise entre bronze et brise. Qu’entre nos mains d’admirable adresse nous garde humains l’essor des tendresses, que nos amis TROUBadours, en reTROUVant des merveilles, pour nous les réveillent et les mettent au jour, même si l’horreur assiège nos cœurs.

Affiche du film R.M.N. dont le titre signifie IRM, radiographie glaçante d’une société pourtant eur-opéenne, dont la vue devrait donc être de large portée : puisse le CINEMATOGRAPHE, cette ECRITURE-PAR-LE-MOUVEMENT, y suppléer.

Quand les peuples se côtoient, qu’ils partagent voies et joies !

Des mines abandonnées, ou menacées et dérobées : capture d’écran de R.M.N.

Mais comment assurer le pain quand la haine vide le grain ?

Autre capture d’écran de R.M.N. : mains rejetées, pain refoulé !

Il nous faut donc quitter les ténèbres sauvages, entrer dans une nuit qui frémit de courage.

Affiche du Tartuffe mis en scène à Mulhouse au Théâtre de Poche-Ruelle.

Que la chaise à porteur soit un confessionnal, que le « vrai zèle » donne des ailes, et que l’imposture tombe sous l’infernal empire qui s’exerce en nos têtes perverses.

Finale du Tartuffe mulhousien : au premier rang à gauche, Jean-Marie Meshaka. Le mensonge est un songe, dont il faut sortir et se départir !

La parole seule peut sécréter, puisque dire aide à rire, la sève qui nourrit la société. Chassons nos intérieures bêtes et cultivons la paix : l’unique fête. Apprenons donc à versifier à la manière du bon Molière, pour ne pas être « tartuffiés« … Que la poésie tue l’hypocrisie !

TPR : le rire salutaire est dans notre poche comme dans nos ruelles, remède personnel et collectif déjà recommandé par le docteur Rabelais.

 

One Reply to “La fête ou la bête.”

  1. Tant de bêtes nous entourent et dont beaucoup ne sont pas bêtes du tout ! De la bête à bon Dieu à la Bête signalée par son chiffre 666… On ne s’étonne plus alors que tant de livres ou films ne soient plus signalés que par des chiffres ou des lettres EO, RMN, V13, 555, (ce dernier cachant une étonnante sensibilité musicale). Mais rions, « coffrons » Tartuffe tout en jouant Molière, et que le rire du moins demeure le propre de l’homme et peut-être, l’appelant, la suscitant, l’immunité de la fête ! Une sauterelle d’or va chatouiller le bras de la statue… et si à ce contact elle s’éveillait ? s’animait ? nous communiquait sa douce fièvre ? devenait commandeure des pavois et des flonflons pour une fête où pain et mains seraient tendus et partagés? Espérance, quand tu nous tiens…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-robots *Captcha loading...

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here