L’église de Schwarzenthann se prépare à la fête médiévale.

On croit voir errer des pèlerins orphelins du dimanche matin,.. Vers les grillons et la musique, vers le joyeux travail mystique, il faut s’enfoncer sans sourcils froncés jusqu’à des cabanes où rien ne se fane…

Une cabane ressuscitée.

Alors on sent flotter des ailes religieuses et l’on entend trotter quelques âmes radieuses.

Tableau de Guy Wisselmann, président des Amis de Schwarzenthann.

Les jeux s’apprêtent en feu de fête.

Les Médiévales de Gueberschwihr à l’oeuvre.

Livre d’images sur table de bois : un souffle anime et fait sonner le toit qui l’abrite et palpite. Le Créateur et Rédempteur de la tendresse à nous S’adresse, comme l’affirme le Coutumier de Schwarzenthann et Marbach…

Fac-similé du Codex Guta-Sintram, comme portulan ou gouvernail cachés dans le navire…

Dans le tunnel du temps, les racines du chant nous ancrent en l’encre des couvents résurgents.

Maquette de Schwarzenthann commentée par son créateur Guy Wisselmann.

A la maquette, une baguette répond pour redonner vie à ce qu’on oublie.

L’enchantement de Merlin par les Médiévales.

Et voici le travail frémissant en vitrail : de la chanoinesse en statue, les lèvres brillent et remuent.

Guta semble veiller au coeur du cloître.

Mais le tunnel est fraternel quand frère Âne tout près s’aventure vers l’ouverture qui transfigure, vers le Visage inconnu dont chaque être est revêtu, qui nous habite et nous éclaire, qui nous rend plus forts que la guerre.

L’âne Cannelle au bout du tunnel : au débouché du cloître sur les vignes et les ruches.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anti-robots *Captcha loading...

The maximum upload file size: 2 Mo. You can upload: image. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here