Au Musée Historique de Mulhouse, exposition William Wyler.

Quel substantif pour désigner ce qui est bon enfant ? L’on pourrait dire que la bonne enfance émane de Mulhouse comme de ses bêtes, ses murs et ses gamins : le wackes est dérivé du vagus latin, lui-même désignant les jeunes en vagabonde formation à travers l’Europe médiévale…

Un panneau de l’exposition consacrée par sa ville natale à William Wyler.

Voyez cette jeunesse qui brûle de brûler sinon les planches, du moins les murs, et qui s’auréole de liberté.

Sur le quai des Pêcheurs à Mulhouse.

Est-ce pour suivre Europe, essor et vocation ? Elle embrase nos soirs d’une révélation : quand la nuit s’allume, s’éteignent les cris et, comme une plume, le silence écrit.

Coucher du soleil vosgien sur l’ouest mulhousien.

Alors que nos forêts s’envolent en fumée, que l’espérance croit que nous l’avons chassée, soudain les vétérans ne sont plus des errants. Leur voix vient nous apprendre à devenir enfants : à dépasser les camps avec les voies ferrées, à soigner les mourants pour que les mains serrées remplacent l’affreux crochet de la guerre par la paix.

Capture d’écran de la Bande Annonce du film de William Wyler, « Les plus belles années de notre vie » : un vétéran est rentré sans ses mains, qui ont été remplacées par des crochets.

L’univers déploie autour des volcans méchants, suffocants, une infinie joie…

Magazine La Vie, le télescope James Webb au travail.

Saurons-nous explorer la terre à partager ?

Les Jardins métissés de Wesserling 2022 : Le Voyage de Marco Polo.

Avec toutes ses étoiles, le réel ne se dévoile aux yeux de l’esprit qu’a posteriori. C’est qu’il nous faut renaître du passé pour bien être…

Essai de végétalisation estivale à Mulhouse.

A Bussy-Rabutin se montre le chemin qui requiert la grâce autant que l’audace.

L’enlèvement d’Europe (avec en légende une primaire sagesse des nations) au château de Bussy-Rabutin, cliché d’Odile M.  

Faisons tourner l’ou-la-hop de l’enfance qui dit hop avant d’envoyer une pluie d’étoiles pour que sous aucun feu l’air ne se voile

Festival Scènes de rue à Mulhouse, « Marcel & ses drôles de femmes » : Angèle et ses ou-la-hops au Parc Salvator.

Cultivons donc en bons enfants reconnaissants le jour croissant.

Lever de soleil sur la Tour de l’Europe et le 14 juillet 2022, en souvenir de la résistance bon enfant, mais héroïque, des Malgré-nous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Anti-robots *Captcha loading...

Taille maximum du fichier : 2 Mo. Vous pouvez télécharger un fichier : image. Drop file here