http://www.les-scala.ch/fr/a-l-affiche?dDate=2018-04-22&filmID=164934

THÉÂme aime à contempler, ou simplement observer, le bouillonnant THÉÂtre du monde : pour l’aumône – comme à l’aune – de l’ÂME, toujours reléguée au cachot, mais dont le souffle monte haut…

Que d’étoiles brillent dans les pleurs des filles ! C’est d’autant plus sûr qu’elles ont souvent les yeux secs pour regarder en face leur misère, les hommes qui les violent et qu’elles continuent parfois de chérir. Mais, l’avenir qui palpite en Fortuna, la jeune Éthiopienne aussi mal nommée que mal aimée et malmenée, en Sofia dont le nom arabe implique préférence et pureté, chacune le met au monde par le silencieux sens de la vie, par l’écriture ou la patience.

http://www.instazu.com/tag/meryembenmbarek

Orphées féminines et fées orphelines, elles donnent le jour par l’inconscient amour entre les miraculeuses cordes où les garde la miséricorde, sous l’œil révélateur et rédempteur de la caméra.

Dès lors, revoir sur petit écran Salaud, on t’aime permet de dépasser la dérision vers la vision, vers le clair paysage de la tendresse qui, contre toute attente, sauve et redresse.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1168381-salaud-on-t-aime-avec-johnny-hallyday-5-raisons-d-envoyer-claude-lelouch-a-la-retraite.html

Du noir tunnel des temps sort aussi, noir et blanc, un dessin frêle en forme de larme ou d’étoile qui veille et désarme la nuit des violeurs pour que les valeurs lèvent leur lumière sur l’âcre poussière des combats, des coups bas.

La danseuse Ludmila Tcherina créa la figure d' »Europa Operanda » (de « l’Europe à faire » !) pour l’inauguration de l’Eurostar en 1995.

À l’autre bout de l’Europe, tandis que les astres galopent, alors que ses sanglots de peur se dissipent en vapeur, une fille court et brille sans sécurité, dans l’obscurité : certes, ses paupières sont sèches à la manière d’une mèche. Mais, au-delà du mâle mal infligé par un animal de figure divine, se devine un matin de rosée nouvelle, de joie fraternelle, où soudain de ses pleurs devant nos refus et rejets de l’horizon, face à nos divisions, nos trahisons, émerge notre cœur, prêt aux Larges-Vues par Eur-Ope mues. Des filles perdues les yeux savent étoiler nos cieux.

Enlèvement d’Europe : photo prise en 2005, en Croatie, et reproduite avec l’aimable autorisation de la famille de Thierry Miguet.

 

 

 

2 Replies to “Que d’étoiles brillent dans les pleurs des filles !

  1. On voudrait en faire des constellations ou même des galaxies, des lointaines Laniakéa, ces étoiles qui brillent aux yeux des filles, Fortuna, Sofia, la chère Sandrine Bonnaire et la mythique Europe. Je pense à Hélène Courtois notre cosmographe française et au manque criant de Nobel féminin alors que plus d’une, demeurée obscure, mériterait peut-être cette lumière. Je songe aux « invitées de Théodore » toutes ces femmes invitées par Théodore Deck et Françoise Saur, dans le musée du premier à Guebwiller, et où place est faite à des femmes aux étoiles claires ou cachées et qui comme dit Char dans ses « Bandeaux de CLAIRE » aiment, rêvent, attendent, souffrent, questionnent, espèrent, travaillent (…) sont belles ou pâles, les deux souvent, solidaires du destin de chacun, avides de vivre ». Avec Europe, « Nous jouons contre l’hostilité contemporaine la carte de CLAIRE. Et si nous la perdons, nous jouerons encore la carte de CLAIRE. Nos atouts sont perpétuels, comme l’orage et comme le baiser, comme les fontaines et les blessures qu’on y lave. »

    1. Oui, pour les victimes, contre la violence, ouvrons nos yeux même à travers les larmes avec toujours plus de courage et de clarté, dans le sillage d’Europe et, tout près de nous, d’Anne qui connaît la poésie comme l’astronomie, ou de la photographe Françoise Saur. Vous pouvez visiter jusqu’aux 10-11/11/18 deux expositions de ses oeuvres à Guebwiller :
      https://www.jds.fr/agenda/expositions/francoise-saur-les-annees-combi-3-133441_A
      https://www.jds.fr/agenda/expositions/francoise-saur-les-invitees-de-theodore-133439_A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *